DST

Madame la ministre,
Étant dans le flou par rapport à certains points entourant le système éducatif en ce temps de confinement, je me permets de vous adresser les questions suivantes au nom de tous les Mauriciens ayant des enfants qui fréquentent une institution scolaire publique ou privée à Maurice :

Un survey a-t-il été fait pour voir combien d’étudiants ont une connexion Internet chez eux ?

Le ministère a-t-il reçu l’autorisation des parents pour que leurs enfants soient filmés pendant les classes en ligne ?

Un survey a-t-il été fait pour s’assurer que tous les enseignants aient un laptop ? Si oui, comment fera un enseignant, qui a un seul laptop mais qui a aussi des enfants qui doivent suivre les classes ?

Comment fera un parent qui a une seule télé, mais qui a deux enfants au secondaire dans deux classes différentes ?

Si un élève n’a pas de laptop ni de wifi, est-ce que le ministère paiera pour son forfait internet mobile ?

Le ministère garantit-il la sécurité des enseignants et des élèves qui risquent d’être filmés et de voir les vidéos circuler sur les réseaux sociaux ?

Samedi, la plupart des recteurs n’avaient pas envoyé les coordonnées des élèves aux profs. Ont-ils les permis nécessaires pour circuler ?

Comment faire pour la présence ? Est-ce que l’enfant doit être présent tout au long de la classe ? Que se passe-t-il s’il s’est connecté pendant 15 minutes et a ensuite eu une panne d’électricité ?

Comment fera un enseignant de Grade 10 à 13 pour enseigner si ses livres sont restés au collège, étant donné que la fermeture des écoles a été annoncée la veille au soir ?
Je vous prie, Madame la ministre, de bien vouloir prendre en considération toutes ces interrogations. Ne sachant pas combien de temps le confinement durera, la population a besoin d’être fixée. Merci d’avance…