« Maurice émerge comme le centre pour l’arbitrage commercial en Afrique », estime le président du comité organisateur du 23e congrès du Conseil international pour l’arbitrage commercial, Salim Moollan, avant de regagner Londres. Il estime que l’ouverture de notre centre d’audiences, comme annoncé par l’Attorney General dans son discours de clôture, ainsi qu’un marketing accru aideront en ce sens. Salim Moollan a répondu à quelques questions du Mauricien avant son départ.