Le dossier du transport en commun, dont la gestion de la Corporation Nationale de Transport (CNT) et les projets d’infrastructures routières, continue à susciter de l’intérêt lors du Question Time à l’Assemblée nationale. Et hier après-midi, encore, le vice-Premier ministre et ministre de tutelle, Anil Bachoo, a été soumis à un feu roulant d’interpellations supplémentaires venant de l’opposition. Tout en repoussant la possibilité d’un exercice d’audits financiers et techniques de la CNT dans le sillage du dramatique accident de la route le vendredi 3 mai à Sorèze et causant la mort de dix personnes, il a concédé que la Corporation se trouve dans une situation des plus délicates dans la conjoncture.
Le ministre Bachoo a confirmé que l’Office of Public Sector Governance (OPSG), sous l’égide du Prime Minister’s Office (PMO), a soumis en début d’année une série de recommandations en vue de remettre la CNT sur les rails. De son côté, l’opposition a dénoncé la gestion catastrophique de la CNT tout en réclamant des sanctions à l’encontre des membres du Top Management, dont le Chairman du conseil d’administration et le General Manager.
Au chapitre de l’infrastructure routière, le projet de construction de l’A1/M1 Bridge, reliant les régions basses des Plaines-Wilhems à la Nationale à la hauteur de Sorèze, a retenu l’attention. La jonction de cette route, dont le but principal est de décongestionner la route principale de Beau-Bassin à Port-Louis, se fera à la hauteur de l’unité de Beachwear à Belle-Étoile. Ce projet fait partie du Tollable Road Network sous le Road Decongestion Programme. Ce contrat de Rs 30 milliards devra être alloué au consortium Colas/Bouygues au mois de juillet, selon les indications de la Road Development Authority, révélées par le vice-Premier ministre et ministre des Infrastructures publiques à l’Assemblée nationale.
Cehl Meeah : Eu égard à l’accident de la route meurtrier à Sorèze impliquant un autobus de la Blue line le vendredi 3 mai dernier, le vice-Premier ministre peut-il confirmer si les autorités envisagent la possibilité de mener des exercices d’audits financier et techniques par une firme indépendante au sein de la CNT et si non, pourquoi ?
Bachoo : Une telle éventualité n’est pas envisagée même si au cours de ces dernières années, la situation financière suscite des soucis. En 2008, la responsabilité d’une étude, en vue d’assainir la situation de la CNT, avait été confiée à la firme Deloitte. Des recommandations préconisées lors de cette étude ont été adoptées, dont aucun recrutement de membres du personnel et l’acquisition de nouveaux autobus. Dans le cadre du soutien financier au budget alloué par l’Union européenne, la CNT a été choisie comme un des Key Performance Indicators par l’Office of Public Sector Governance (OPSG) pour la réforme. En janvier de cette année, un plan de restructuration de la CNT, élaboré par l’OPSG, a été approuvé par le gouvernement. Les détails de ce plan peuvent être consultés sur le site web concerné. Parmi les mesures préconisées, se trouvent la vente du QG d’Ébène, décision qui a déjà été mise à exécution, l’acquisition de 115 nouveaux autobus et l’introduction de la Smart Card.
En sus de cela, des instructions ont été transmises à la CNT en vue de s’assurer que la flotte d’autobus soient modernisée et entretenue selon les normes. Il a été également décidé de mettre à la disposition de la CNT l’expertise mécanique disponible au ministère des Infrastructures publiques afin de faciliter le travail.
Cehl Meeah : Mais le vice-Premier ministre ne croit-il pas que le moment est venu pour instituer une enquête au sujet de l’acquisition des pièces de rechange de la CNT ?
Le Speaker, Razack Peeroo, intervient pour faire comprendre que cette interpellation supplémentaire n’est pas recevable.
Bhagwan : Depuis ce triste accident aux conséquences extrêmement fatales à Sorèze, nous ne cessons d’entendre des cas répétés impliquant des autobus Blue line en feu, avec les portières qui tombent sur la route et d’autres problèmes. Le vice-Premier ministre et ministre des Infrastructures publiques ne croit-il pas qu’il faut à tout prix garantir la sécurité des passagers et du public en général ?
Bachoo : Il faut faire attention aux rumeurs les plus folles. Je suis également conscient qu’il y a des cas qui méritent l’attention. Même si la loi ne me permet que des « directives of a general nature », je me suis permis de donner des instructions à la CNT au sujet de la qualité de l’entretien et de la maintenance des bus de la CNT. J’ai demandé que les limiteurs de vitesse soient installés sur tous les véhicules et que le Braking System soit vérifié de manière systématique. Les chauffeurs ont été sensibilisés à rapporter les problèmes mécaniques notés dans les autobus. We are taking all these things seriously. La CNT aura bientôt 65 nouveaux autobus. J’ai demandé que l’entretien et la maintenance des bus soient faits de manière convenable.
Ganoo : Il est un fait que la CNT se trouve dans un Very Bad Shape et je ne dirai pas une Advanced State of Decomposition. Pour le bien de tout un chacun des mesures doivent être adoptées en vue de redresser la barre. Il faut également voir du côté de la gestion de la CNT. C’est là où le bât blesse…
Bachoo : … The situation at the National Transport Corporation is very delicate. We have to do certain things. Nous faisons de notre mieux. La qualité du service est à améliorer. Lors de la récente visite au Japon, le Premier ministre a soumis une requête pour l’acquisition d’une centaine d’autobus pour le compte de la CNT. Some strong measures will have to be taken at the technical level and management…
Jugnauth : Il y a eu le rapport d’audit technique sur les 100 autobus. Malgré tous les manquements relevés, la CNT continue d’opérer ces autobus. Certains d’entre eux présentent des défaillances techniques et le système de sécurité présente toujours des problèmes ?
Bachoo : Le rapport technique concerne les autobus Tata. Les défauts relevés ont été réparés. Cela concerne les 80 autobus de la marque Tata. As for the 20 Ashok Leyland buses, there is no shortcoming. Nous n’avons aucune intention de protéger des compagnies engagées dans la construction des autobus même si elles sont de l’Inde…
Baloomoody : Mais qu’en est-il de la responsabilité du Top Management dans toute cette affaire. Est-il disposé à prendre des mesures à l’encontre des membres du Top Management, vu que le Chairman parachuté à la tête de la CNT a fait l’objet d’une commission d’enquête au sujet de la gestion de la Wastewater Management Authority (WWA)…
Des brouhahas se font entendre au sein de l’hémicycle, avec le député Baloomoody apportant une correction au libellé de son interpellation parlementaire en partant du General Manager de la CNT, ayant fait l’objet d’une enquête à la WMA.
Bachoo : I’m not defending the chairman. Mais le président du board de la CNT n’a pas fait l’objet d’une telle enquête. Il y a plusieurs aspects du problème à tenir en ligne de compte. As a government, we are taking the matter seriously. Nous prenons des mesures qui s’imposent pour remettre la CNT sur les rails.
Baloomoody : Met sa ban-la dehor enn fwa…
Bodha : Le vice-Premier ministre et ministre des Infrastructures publiques peut-il confirmer s’il y a eu une réduction dans la flotte d’autobus opérés par la CNT ?
Bachoo : Les autobus avec des défaillances techniques ne peuvent être mis sur les routes. En cas de problème pour desservir les routes allouées, nous pouvons procéder à un réaménagement en collaboration avec les autres compagnies de transport en commun. Mais cet exercice doit se faire dans le respect de la loi…
Bhagwan : L’un des plus graves problèmes de la CNT est qu’il y a eu une surpolitisation du recrutement que ce soit au niveau des électriciens ou des mécaniciens…
Speaker : Honorable Bhagwan, you are an experienced parliamentarian…
Bhagwan : We are helping him to answer…
Speaker : So you are answering the question…
Bachoo : The House will be shocked to learn that since 2008, only one officer has been recruited at the NTC. Il n’y a pas eu un seul recrutement.. …
Bhagwan : Komie letan to minis laba…
Jugnauth : Dans une précédente réponse, le ministre avait soutenu que « the NTC was using spare parts not appropriate ». Est-ce par un manque de fonds ?
Bachoo : Cette réponse remonte à 2009. Elle concerne les autobus Tata. Vu qu’il y a une enquête en cours, j’éviterai de faire des commentaires sur la question de pièces de rechange des autobus de la CNT. Mais ce que je sais c’est que le budget de pièces de rechange de la CNT est de Rs 6 à Rs 7 millions par mois. There is no cover-up whatsoever. I can’t say anything as there is an investigatioon going on now…
Auparavant, répondant à une interpellation parlementaire inscrite au nom du Raffick Sorefan, Anil Bachoo a révélé que l’A1/M1 Bridge reliera Belle-Étoile à Sorèze et que ce tronçon de route sera doté d’interchanges at both extremities. La jonction du côté de Belle-Étoile se fera à hauteur de Beachwear, soit presque vis-à-vis de Gamma, et celle de Sorèze sur La Nationale. « Les terrains nécessaires pour la réalisation de ce projet ont déjà fait l’objet d’acquisition et le tracé de cette route n’empiétera sur aucune construction. »
Le projet de pont en vue de faire la connexion entre les régions basses des Plaines-Wilhems et La Nationale afin de réduire l’embouteillage à l’entrée Sud de Port-Louis fait partie du Road Decongestion Programme de la RDA. Le péage sera appliqué aux automobilistes utilisant cette route.
Sorefan : Puis-je obtenir confirmation du vice-Premier ministre et ministre des Infrastructures publiques que l’échangeur de l’A1/M1 Bridge du côté de l’autoroute se fera à Sorèze-Couloir de la Mort ?
Bachoo : I am not aware of any Couloir de la Mort…
Aimée : To kone kouma tir ledan…
Sorefan : Avec les travaux se déroulant à cet endroit spécifique, le ministre peut-il s’assurer que l’approvisionnement de la capitale en eau potable ne sera pas mis en danger ?
Bachoo : Cette question aurait dû être adressée à la Central Water Authority.
Bhagwan : Vu que ce pont enjambera une importante rivière, le vice-Premier ministre et ministre des Infrastructures publiques peut-il confirmer si les autorités auront droit à un EIA pour évaluer les répercussions sur les zones résidentielles et autres aspects dans la région de Belle-Étoile ?
Bachoo : So many things will have to be investigated. It is a mega project. Toutes les composantes de ce projet doivent faire l’objet d’études.
Uteem : Ce projet fera-t-il partie du Tollable Road Network ?
Bachoo : It will be.
Bhagwan : Avec la réalisation de ce projet, peut-il confirmer si son ministère étudie la possibilité d’améliorer le réseau routier de Gamma Civic à Grande-Rivière-Nord-Ouest ?
Bachoo : Ce sera fait car it is one of the dark spots.
Bhagwan : Des passerelles pour piéton sont-elles également prévues ?
Bachoo : I can assure that the region has been taken care of. Mais je ne suis pas en mesure de confirmer ces details.
Vers la fin des échanges, Anil Bachoo a laissé entendre que selon les informations émanant de la RDA, le projet de péage au coût de Rs 30 milliards, dont l’A1/M1 Bridge, devrait être alloué au mois de juillet. Il a ajouté que des négociations avec le BAFO Agreement sont actuellement en cours. Le consortium Colas/Bouygues est bien coté pour décrocher l’un des plus gros projets alloués par le gouvernement.