Le questionnaire de History & Geography auquel les 20 421 candidats des examens du PSAC ont pris part hier a été reçu comme une douche froide en raison du niveau jugé « trop élevé ». À la suite des réactions venant de quelques parents à ce sujet, le Mauritius Examinations Syndicate (MES) a immédiatement nommé un comité de Quality control pour analyser chaque question dudit questionnaire et fera part de certaines recommandations si cela s’avère nécessaire.
« Nous avons suivi les procédures habituelles dans le cas de ce type de protestation », fait ressortir Brenda Thanacoody-Soborun, directrice du MES. Celle-ci a confirmé au Mauricien hier après-midi que l’organisme a reçu « quelques appels téléphoniques » de la part des parents faisant part de leurs inquiétudes quant au niveau du questionnaire mais que le MES n’avait reçu aucune doléance formelle en écrit à ce sujet. « Mais nous sommes sensibles aux réactions entendues et nous avons nommé ce comité de Quality control », indique la directrice. « On entend dire que le niveau “est trop élevé” mais nous n’avons pas de détails sur la nature des protestations. Il est bon que les parents sachent qu’il y a plusieurs vérifications tout au long de la préparation des questionnaires. Ce comité de quality control que nous avons nommé va donc analyser chaque numéro et à la lumière de ce que cette instance trouvera nous prendrons les décisions », explique Brenda Soborun au sujet de la démarche du MES. « Nous donnons l’assurance que personne ne sera pénalisé », poursuit la directrice du MES.
Pour rappel, il y a 20 421 participants à ces premiers examens de PSAC, dont 20 142 school candidates et 275 private candidates. Les épreuves d’anglais, de français, de mathématiques et de langues asiatiques se dérouleront au mois d’octobre. En attendant, les scripts des candidats pour les examens de ces deux derniers jours sont gardés sous haute surveillance policière.