Le président du Front Commun des Commerçants de l’île Maurice (FCCIM), Raj Appadu, pointe du doigt le rôle des politiciens des circonscriptions du N° 2 et 3 quant à la prolifération de marchands ambulants dans la capitale. Il demande au leader de l’Opposition Alan Ganoo de rappeler à l’ordre le lord-maire Aslam Hossenally qui peine à trouver une solution au problème de marchands ambulants. Le FCCIM n’écarte pas la possibilité de saisir la justice car « la municipalité de Port-Louis ne respecte pas l’ordre de la Cour suprême ».