Le ministre des Affaires, des Entreprises et des Coopératives Sunil Bholah estime que les problèmes de financement de petites et moyennes entreprises (PME) sont chose du passé depuis que le gouvernement a mis une somme annuelle de Rs 2 milliards à leur disposition. Il leur faut maintenant, dit-il, se concentrer sur la qualité, le marketing et la compétitivité de leurs produits.
Quelle est votre évaluation du secteur des affaires ?
Il y a un “feel good factor” au sein de la communauté des affaires, que ce soit au niveau des PME ou dans les grandes entreprises. La panoplie des mesures annoncée à leur intention, surtout en faveur des nouveaux entrepreneurs, se concrétisera dans un proche avenir. Nous mettons toutes les chances de notre côté pour que les entrepreneurs, les coopératives et planteurs réussissent grâce aux annonces contenues le dernier Budget, notamment les incitations fiscales, dont la “tax holiday” de huit ans, accordés aux nouvelles entreprises. Il importe peu si elles réalisent des profits. La création d’une SME Bank et d’un “one stop shop” ont pour but de booster l’industrie mauricienne.
Nous nous attaquons également au “dumping” de produits étrangers, qui représente une menace directe pour l’industrie locale. Nous voulons que nos entreprises, surtout les nouvelles, soient “export-oriented” dès le départ. Elles doivent produire de la qualité pour pouvoir rivaliser avec les produits importés. Outre le budget accordé à Enterprise Mauritius pour promouvoir les produits mauriciens à l’étranger, nous disposons aussi d’un budget de Rs 40 millions pour financer des expositions à l’étranger. Je suis très optimiste pour nos entrepreneurs et pour notre pays.