Monique Dinan

Joseph, tu es l’homme qui comme Marie, s’est mis totalement au service de Dieu.
Tu étais un descendant du roi David
Tu as eu une enfance et une adolescence dans une famille juive pratiquante.
Ton métier de charpentier, tu l’avais perfectionné au point
Où tu pouvais songer à trouver une épouse et fonder une famille.
Tu as choisi Marie et vous avez tous deux vécu vos chastes fiançailles
Jusqu’au jour où la Vierge Marie a reçu la visite de l’ange Gabriel
Lui demandant d’accepter de devenir la maman de Jésus.
Jésus, fils de Dieu Père et du Saint Esprit, troisième personne de Dieu Trinité
A pris chair dans le corps de Marie quand elle a répondu :
« Je suis la servante du Seigneur, que tout se passe pour moi comme tu l’as dit.»

Jésus a commencé à se développer dans le corps de Marie.
Voici Marie qui quitte son fiancé Joseph pour se rendre chez sa cousine Elisabeth
Qui confirme l’annonce de l’ange :
« Comment se fait-il que la mère de mon Seigneur vienne jusqu’à moi. »
Les deux femmes s’entraident et apprennent
Comment gérer grossesse, accouchement et soins au nouveau-né.
C’est après trois mois qu’elle retourne
Dans le village où habite son fiancé Joseph
Qui lui découvre ses nouvelles rondeurs….

Que de questions intérieures s’est-il posé
Jusqu’à ce qu’un ange vienne l’éclairer en pleine nuit et lui dire :
« Ne crains pas de prendre chez toi Marie comme épouse
Celui qui est né en elle est l’œuvre du Saint- Esprit »
Marie ne t’a pas été infidèle, bien au contraire
Elle s’est pleinement soumise à la volonté de Dieu
Qui la veut comme Maman de son Fils, Dieu sur terre.
Toi Joseph, tu seras le papa parfait qui aimera ton enfant.
À deux, Marie et toi, vous accueillerez ce bébé
L’enfant Dieu venu sur terre
Pour être notre frère, homme comme tous les humains
Qui vivra jusqu’à l’âge de 33 ans, mis à mort, cloué sur une croix.
Joseph tu as été le chef aimé de ta famille
Tu as pris Marie dans ta maison et ensemble
Vous avez tout vécu jusqu’à ta mort
Tu as mené Marie, enceinte de plusieurs mois à Bethléem.
Tu as été présent à son accouchement, à la visite des bergers le soir de sa naissance
À la rencontre avec Siméon et la prophétesse Anne
Qui ont accueilli en cet enfant « le salut préparé pour les nations
Et la lumière qui va faire connaître aux nations du monde
La gloire d’Israël, son peuple. »
La visite des rois Mages a nécessité votre fuite de Bethléem
Afin que le bébé Jésus ne soit pas tué comme les autres bébés âgés de moins de 2 ans.

Par la suite, vous vous êtes établis à Nazareth.
À trois vous avez vécu dans une belle ambiance familiale
Voyant grandir le Jésus que Dieu vous a confié.
Quand Jésus a eu douze ans, vous avez vécu à deux la grande inquiétude
De ne pas le retrouver parmi les pèlerins
Obligés de retourner à Jérusalem pour le retrouver parlant aux grands prêtres
Capables de répondre à leurs questions et faisant leur admiration.

Joseph, tu as assuré le bien-être de Marie et de votre enfant adolescent
Qui a appris de toi le métier de charpentier.
Maman Marie a pleinement vécu son rôle d’épouse et de mère de famille
S’occupant de vous donner une belle ambiance familiale
Préparant vos repas et vos vêtements.
Vous aviez à trois vos temps de prières confiantes et amoureuses
Au sein de votre trio pour louer Dieu et accepter sa volonté.
Joseph tu as été le premier à mourir entouré de Marie et de Jesus
Les évangiles ne précisent pas les dates
Ton absence a dû être très dure à supporter
Mais que de bons souvenirs vous avez vécus ensemble.

À 30 ans, le Christ a commencé sa vie publique
Pour mourir dans des souffrances atroces à l’âge de 33 ans.
Joseph, dans l’au-delà, tu as accompagné Marie dans tout son vécu
Jusqu’à ce qu’elle soit enlevée avec son corps et son âme au ciel
Pour devenir la maman de tous les humains
Toi, Joseph tu es le papa de tous ceux qui se tournent vers toi
Pour apprendre à être des adolescents et des papas
Qui savent prendre leurs responsabilités.
Papa Joseph et Maman Marie, soyez présents dans notre vie de prières,
Dans nos relations au sein de nos familles
Que notre société multi-religieuse mauricienne
Sache vous ouvrir leur cœur et vous prier.