L’association Gerald Avranche-Patrick Merven n’est plus. Les deux parties se sont séparées à l’issue de la séance d’entraînement de mardi matin. Il est officiellement annoncé que le Français a demandé à être libéré de ses obligations envers son employeur. Or, il est connu de tout le monde que la prestation de la cravache française n’a pas fait l’unanimité. Ses décisions en course et ses prestations en ligne droite n’ont pas convaincu. Le public turfiste aussi avait pointé du doigt cette cravache qui avait pourtant laissé une bonne impression lors de son passage au sein de l’ancienne écurie Maigrot la saison dernière pour laquelle il avait remporté cinq victoires. De sources bien informées, il nous revient que Gerald Avranche n’avait pas chaussé les étriers pendant de longues semaines à la fin de la saison de courses au Qatar. Dès sa première journée pour Patrick Merven, il était question d’un manque de fitness de sa part. Et on en eut la confirmation samedi dernier lors de la 17e journée, d’où la décision de se séparer de lui et non que le jockey avait, lui, demandé à partir.
On a aussi appris que des démarches pour le remplacer avaient déjà commencé lundi et que plusieurs cravaches ont été ciblées et contactées. Toutefois, aucun jockey n’a accepté l’offre qui lui a été offerte. Non pas qu’elle n’était pas alléchante, mais parce qu’aucun d’eux n’a accepté de venir monter au Champ de Mars comme cela avait été le cas après que le permis de travail de Cédric Ségeon n’eut pas été renouvelé par les autorités gouvernementales.
Annoncé sur le départ à l’issue de la 19e journée, soit le 8 août prochain, Brandon Lerena, le jockey de Ricky Maingard prend la direction de l’Afrique du Sud avant la journée de ce samedi. Selon nos renseignements, le Sud-Africain a fait part de son désir d’avancer son départ à travers un courrier électronique qu’il a adressé à son employeur. Ce dernier n’a pas trouvé d’autre solution que d’accepter sa décision. Brandon Lerena avait fait part de son désir de partir vendredi dernier suite à une rencontre avec Ricky Maingard. Le Sud-Africain n’aurait pas aimé la façon de faire de certains de ses collègues qui aurait pu ternir son image. Il nous revient aussi que son épouse ne se sentait pas à l’aise chez nous et il a aussi été question des difficultés rencontrées par ses enfants pour s’adapter au système d’éducation mauricien.
Co-leader au classement des jockeys avec 20 réalisations à son actif, Brandon Lerena quitte donc le pays alors qu’il avait une chance d’accrocher la cravache d’or.
Sans jockey attitré, Ricky Maingard se trouve dans la même situation que Patrick Merven dans le sens où il a essuyé des refus des jockeys contactés.
La question qu’on pourrait se poser est pourquoi les jockeys étrangers ne veulent plus venir monter au Champ de Mars.
Suite à l’indisponibilité de Darryl Holland, ils sont trois établissements à se retrouver sans cravache attitrée.
Ce qui fait que les locaux seront en majorité pour la journée de samedi et ils ont là une excellente occasion de démontrer qu’ils peuvent se positionner au même niveau que leurs collègues étrangers quand l’occasion leur est donnée. Si du côté de Patrick Merven, c’est Swapneel Rama qui sera le plus sollicité, certaines montes seront offertes à Jeanot Bardottier quand ce dernier sera disponible. Ricky Maingard, lui, n’a pas eu d’autre choix que de se tourner vers Rye Joorawon, celui-là même à qui Alain Perdrau a fait savoir qu’il n’aurait plus besoin de ses services pour le reste de la saison. La goutte d’eau qui a fait déborder le vase est la course perdue par Nordic Warrior samedi dernier. Vincent Allet, lui, s’est tourné vers Sunil Bussunt et Sunil Bhundoo en particulier.