Médine s’interroge sur son avenir
L’usine sucrière de Médine, dans l’Ouest, s’interroge sur son avenir. Dans la conjoncture, avec la baisse du prix du sucre à l’exportation et la fin des quotas d’exportation, la question qui se pose est de savoir si la production sucrière est encore une opération rentable pour ce groupe, inexorablement tourné vers le développement foncier et immobilier. Comme ce fut le cas l’année dernière, où il avait été question de fermeture, cette année encore le board de Médine se retrouve encore à la croisée des chemins. Toutefois, tout semble indiquer que, dans un avenir pas très lointain, l’usine, plus que centenaire, arrêtera de produire du sucre pour ne plus se concentrer que sur le sirop de canne à être exportés vers d’autres raffineries de l’île. Pour l’instant, la sucrerie de Médine continue de rouler…