« Nous condamnons cet acte sans réserve. » C’est ce qu’a déclaré hier à Port-Louis Nuvin Unnoop, vice-président de la Voice of Hindu (VoH), concernant les incidents survenus jeudi à Quinze-Cantons. Des salles vertes prévues pour accueillir des pèlerins de Grand-Bassin avaient été endommagées ce soir-là par un groupe d’individus.
Les membres de la VoH n’ont pas manqué de souligner l’importance de préserver l’unité nationale dans le respect des croyances. Nuvin Unnoop, le président de l’organisation a aussi demandé un early trial pour que « justice soit faite dans les plus brefs délais ».
La VoH dresse cependant un bilan positif de l’organisation autour du Maha Shivaratree. Nuvin Unnoop a aussi fait état d’un accident durant lequel le kanwar de quelques pèlerins du Nord a été endommagé. Plusieurs membres de la communauté musulmane, a-t-il souligné, ont prêté main forte à ces dévots. « Nous saluons cette initiative », a-t-il dit avant de souhaiter un bon carême aux chrétiens.
Pour sa part, le Chairman de la Mauritius Sanatan Dharma Temples Federation (MSDTF) demande une enquête approfondie des autorités compétentes. Somduth Dulthumun intervenait hier à une conférence de presse au siège de sa société à Port-Louis.
« Nous condamnons cette action. Nous pensons que c’est un cas isolé avec quelques têtes brûlées », dit-il.
Le Chairman de la MSDTF a aussi exprimé sa satisfaction quant au travail de la police. « Cependant, il faut rassurer la population à l’effet qu’il n’y a pas d’autres personnes derrière ces incidents… » M. Dulthumun a aussi remercié la task force ministérielle pour son soutien pendant le Maha Shivaratree et a félicité les pèlerins se rendant à Grand-Bassin pour leur sens de la discipline.