Peut-on faillir à 11 ans ? Le stigmate de l’échec scolaire te colle à la peau et te poursuit pour très longtemps. Si jeune et déjà marqué à vie ! Oui, ce système qui mène nos petits à l’abattoir est écoeurant. Ceux qui prêchent le contraire pensent plutôt à leurs intérêts personnels. Et le pire c’est que même les enfants qui s’en sortent seront traumatisés. J’ai vu couler beaucoup de larmes sur ce système qui tue nos petits génies, qui stresse nos formateurs, qui régimente l’école comme une armée qui part chaque année à la guerre. Le constat est fait ! L’école reste un instrument de reproduction sociale au service des classes dominantes. Une petite lueur d’espoir dans cette nuit infinie est venue de l’introduction de la langue kreol qui a ébranlé les murs de la forteresse et nous donne des raisons d’espérer que ce gouvernement aura la détermination et la force nécessaires qui lui permettra d’aller au bout de sa logique. Il reste encore maintenant que le kreol soit confirmé comme médium d’enseignement pour permettre un véritable projet éducatif où nos enfants pourront enfin développer leurs fonctions cognitives et où les enseignants pourront enfin véritablement faire office de formateur travaillant avec bonheur au développement de la pensée autonome, critique et créatrice de leurs élèves. La formation continue devrait aussi être une condition sine qua non car il y a des repères et des états d’esprit nécessaires pour ces métiers tellement exigeants.