À moins d’un mois de la fête Eid-Ul-Adha, le prix du bétail n’est toujours pas fixé. Trois parlementaires, en l’occurrence Reza Uteem, Adil Ameer Meea et Osman Mahomed, ont interrogé le ministre de l’Industrie par intérim, Sunil Bholah, à ce sujet hier, à l’Assemblée nationale. Ce dernier devait indiquer qu’un comité siégerait ce jeudi 26 juillet et que « le prix sera validé au Conseil des ministres ce vendredi 27 juillet ». Adil Ameer Meea a dit craindre une hausse du prix cette année.

Selon le député du MMM, Adil Ameer Meea, c’est une situation sans précédent. « Le même problème survient chaque année. Nous sommes à moins d’un mois de la fête Eid-Ul-Adha et le prix n’a toujours pas été fixé. D’où la raison pour laquelle nous avons cherché des explications auprès du ministre Bholah hier », a expliqué Adil Ameer Meea.

En réponse à la question, le ministre Sunil Bholah devait indiquer que le ministère concerné travaille toujours sur les factures et le “costing”. « Plusieurs cargaisons de bœufs sont arrivées à Maurice depuis ces trois derniers mois. Nous avons actuellement en stock entre 3 000 à 4 000 bétails. Donc, je ne comprends pas comment le prix n’a toujours pas été fixé », a fait ressortir Adil Ameer Meea.

Ce dernier ne semble pas convaincu par ces explications. Il a dit qu’il détenait des informations selon lesquelles le ministère « tarde à fixer le prix parce que les importateurs veulent augmenter le prix du bétail pour le Qurbani ». « En 2015, le prix était de Rs 125 le kilo, puis Rs 130 le kilo en 2016, Rs 135 le kilo en 2017. J’ai appris que les importateurs veulent fixer un prix de Rs 140 le kilo cette année. Je ne vois aucune raison d’augmenter le prix cette année car ni le dollar ni le fret n’ont augmenté », a confié Adil Ameer Meea.
Pour sa part, Osman Mahomed a soutenu que le prix de la viande « est à Rs 127 le kilo, incluant les frais d’abattage, tout au long de l’année ». Il a dit ne pas comprendre pourquoi le prix du bétail est plus élevé pour le Qurbani.

Des propos démentis par le ministre Sunil Bholah, qui devait souligner qu’un comité siégerait ce jeudi 26 juillet pour finaliser le prix du bétail et qui « sera validé au Conseil des ministres le vendredi 27 juillet ».