Respectivement médaillés d’argent et de bronze aux championnats du monde de kick-boxing, et double médaillée de bronze aux championnats d’Afrique de cyclisme, Fabrice Bauluck, Facson Perrine et Aurélie Halbwachs ont été récompensés hier après-midi.
Au cours d’une fonction tenue au NPF Building à Rose-Hill, le premier nommé a obtenu un chèque de Rs 250 000, son coéquipier d’entraînement Rs 160 000, tandis qu’Aurélie Halbwachs a reçu Rs 55 000. De son côté, Judex Jeannot, entraîneur national de kick-boxing, a obtenu une récompense de Rs 100 000.
Ces récompenses ne peuvent sans doute que motiver ces trois sportifs à l’amorce de cette nouvelle saison. À l’image d’Aurélie Halbwachs qui court après une nouvelle qualification olympique. C’est ainsi qu’elle mettra le cap sur l’Europe en avril prochain afin de participer à des stages et compétitions au sein de l’équipe Vienne-Futuroscope en France, Belgique et République Tchèque.
Par la suite, elle sera engagée dans les championnats d’Afrique de VTT prévus à Maurice. « Cette compétition me donnera la possibilité de me qualifier pour l’épreuve de cross-country aux Jeux Olympiques », soutient celle qui avait décroché la médaille de bronze lors du contre-la-montre individuel et la course en ligne aux championnats d’Afrique en novembre de l’année dernière en Erythrée.
Avec déjà onze médailles acquises au cours des compétitions continentales, Aurélie Halbwachs se trouve également bien placée pour obtenir une quatrième consécration à la Sports Award Gala Night prévue mardi prochain.
De son côté, Fabrice Bauluck, finaliste malheureux de la catégorie -54 kg lors des championnats du monde tenus en Macédoine fin octobre, se veut encore plus ambitieux cette saison. « Je ne vise rien que la médaille d’or aux championnats d’Afrique et à la Coupe du Monde. D’ailleurs, cette consécration à la Coupe du Monde manque encore à mon palmarès, alors que je suis à la recherche d’un troisième titre continental », affirme-t-il. Débarrassé de son problème à l’oeil, le tireur mahébourgeois aborde ainsi cette nouvelle saison avec plus de sérénité.
Quant à Facson Perrine, rentré de Rodrigues hier après-midi, il a également braqué son objectif sur les championnats d’Afrique et la Coupe du Monde. Deux compétitions où il s’était retrouvé sur la plus haute marche du podium la saison dernière. « Il s’agira de conserver ces titres acquis et je compte me donner à fond », a-t-il souligné.
Heureux de la prestation de ces trois sportifs, le ministre de la Jeunesse et des Sports, Devanand Ritoo, a soutenu que ces récompenses ne pourront que les encourager. « Vous nous avez fait vivre des moments d’intense émotion et ces récompenses constitueront une nouvelle motivation pour atteindre l’excellence. »
Il a souhaité beaucoup de détermination, de courage et de persévérance à Aurélie Halbwachs afin qu’elle puisse obtenir sa qualification pour les Jeux Olympiques de Londres. « Aurélie se trouve être la sportive mauricienne la plus titrée au niveau africain et son palmarès ne sera pas égalé de sitôt », a fait ressortir Devanand Ritoo.
Ce dernier a également eu des mots élogieux pour Fabrice Bauluck, Facson Perrine et la Fédération mauricienne de kick-boxing et disciplines associées. « Fabrice a su persévérer après sa blessure, alors que Facson a brillé pour sa première participation aux championnats du monde. Quant à la fédération, elle s’est montrée très performante, et c’est pourquoi nous avons triplé son budget. »
De son côté, Philippe Hao Thyn Voon, président du Comité olympique mauricien s’est dit déçu que le kick-boxing ne figure pas au programme des prochains Jeux Olympiques. Il a souhaité que tel sera le cas lors des JO de 2020 et a encouragé Aurélie Halbwachs dans sa quête de qualification olympique.