Le projet de réforme électorale a été au centre de la première rencontre officielle entre le Premier ministre Navin Ramgoolam et le leader de l’Opposition Paul Bérenger, à Clarisse House à Vacoas ce matin. Le PM était accompagné de son adjoint Rashid Beebeejaun alors que le leader de l’Opposition avait à ses côtés le leader adjoint du MMM Alan Ganoo. Rama Sithanen, qui travaille sur un rapport sur la réforme électorale, était également présent.
La réunion a commencé à 10 h 30 et pris fin autour de 12 h 30. Interrogé par Le Mauricien, Paul Bérenger s’est contenté de dire que les deux parties sont sur la même longueur d’onde sur une majorité de points en vue d’arriver à une bonne réforme électorale. « Deux ou trois points méritent d’être étudiés en profondeur. Nous avons décidé de nous accorder un temps de réflexion avant de nous rencontrer à nouveau. Aucune date n’a toutefois été fixée », dit-il.
Pour sa part, Rama Sithanen confiait au Mauricien avant la réunion que pas moins de dix-huit points devront être étudiés par les deux parties. Il estimait que deux ou trois rounds de négociations seraient nécessaires avant d’arriver à un accord éventuel.
Toujours dans le cadre de sa démarche citoyenne, Rama Sithanen a rencontré ce matin l’ancien président de la République Cassam Uteem et le doyen de l’Université de Maurice Jocelyn Chan Law. Une rencontre est prévue demain avec la dirigeante de Lalit Lindsey Collen. Il compte s’entretenir avec l’ancien juge de la Cour suprême Robert Ahnee, qui a travaillé sur la législation concernant l’autonomie de Rodrigues et qui a été membre de la Commission Albie Sachs.
Par ailleurs, Rama Sithanen rencontrera cet après-midi le leader du MSM Pravind Jugnauth, ainsi que le leader du PMSD et ministre des Finances Xavier Luc Duval. Il travaille activement sur son rapport qui devrait être prêt très prochainement.
Selon certaines sources crédibles, l’ancien ministre des Finances proposerait plusieurs options dont la principale porterait sur la création d’un parlement composé de 82 membres sur la base d’un système mixte First pass the post/Représentation proportionnelle. Ainsi 60 membres seraient élus dans vingt circonscriptions à Maurice et deux à Rodrigues. Vingt membres seraient choisis à partir d’une liste électorale préparée par les partis politiques. Ce qui devrait permettre à la commission électorale de corriger les éventuels déséquilibres entre les différentes composantes de la population.
Par ailleurs, le bureau politique du MSM se rencontrera demain après-midi avant que ce parti ne donne une conférence de presse.