« L’heure des discussions sur la réforme électorale est derrière nous et, aujourd’hui, j’invite Navin Ramgoolam à venir de l’avant avec un projet de loi à la rentrée parlementaire pour introduire une dose de proportionnelle dans notre système actuel sans éliminer le Best Loser System et pour supprimer l’obligation faite à un candidat aux élections de déclarer sa communauté comme l’avait préconisé le rapport Banwell depuis 1966. » Ces propos sont du leader de l’opposition et du MMM, qui commentait hier, à sa conférence de presse hebdomadaire, les derniers développements autour du dossier de la réforme électorale.