La proclamation des résultats de School Certificate en début de semaine était particulièrement attendue dans le secondaire d’État en raison de la participation des premiers candidats des neuf National Colleges admis en Form I dans ces institutions en 2007. Après quatre ans de pause, ces collèges renouent avec le SC et leur excellente performance (plus de 100 % de réussite pour sept d’entre eux) n’est guère une surprise. La performance remarquable de quelques collèges régionaux mérite d’être signalée à l’exemple du Sodnac SSS et du Hindu Girls, qui ont enregistré 100 % de réussite. Il y a une régression en revanche dans le taux de réussite global, qui passe de 77,82 % à 76,74 %.
Depuis l’an dernier neuf établissements d’État – des ex-Form VI Colleges créés pendant la réforme de Steve Obeegadoo et convertis en National Colleges en 2007 – ont renoué avec la tradition d’envoyer des candidats aux examens de SC. Ces établissements sont Queen Elizabeth College, Royal College Curepipe, Royal College Port Louis, John Kennedy College, Droopnath Ramphul SSS, Dr Maurice Curé SSS, Gaëtan Raynal SSS, Mahatma Gandhi Institute (Boys & Girls) et Sookdeo Bissoondoyal SSS. Les collèges régionaux d’État et privés très cotés entrent désormais en compétition avec ces National Colleges. Pour ces nouveaux résultats de SC en effet, bon nombre de collèges régionaux ont dépassé largement la barre des 95 % de réussite, frisant même le taux de 100 %.
La performance générale est comme suit : 100 % de réussite pour 13 collèges ; 90-99 % pour 46 collèges ; 80-89 % pour 21 collèges ; 70-79 % pour 21 collèges ; 60-69 % pour 23 collèges ; 50-59 % pour 14 collèges et 37 collèges avec moins de 50 % de réussite. Mais on ne peut se fier uniquement au pourcentage de réussite des établissements pour juger de leur bonne performance ou non. D’abord en raison du nombre des candidats qu’ils présentent et ensuite parce que les filières d’études dans lesquelles se présentent leurs candidats respectifs diffèrent sensiblement. À titre d’exemple, parmi les établissements qui ont enregistré 100 % de réussite, figurent le Islamic Cultural College Form VI avec seulement 5 candidats, le Sir A.R. Mohamed SSS avec 36 candidats, le Sodnac SSS avec 160 candidats, le Hindu Girls avec 212 candidates et le Collège Royal de Curepipe avec 141 candidats.
La légère baisse dans le taux de réussite global est diversement commentée dans les collèges. Cette régression serait due, selon certains chefs d’établissements, à la faible performance des redoublants qui n’ont pu améliorer leurs résultats. L’on note par ailleurs une déception visible dans les staff rooms de plusieurs établissements qui ont pourtant obtenu un bon score. L’insatisfaction des enseignants a trait à la qualité des résultats obtenus. « On a peut-être obtenu plus de 95 % de réussite mais on ne pavoise pas. Beaucoup d’élèves ont décroché un grade aggregate de plus de 30 unités », souligne une enseignante d’un grand collège privé. « C’est très faible. Avec un tel résultat, on doute que les élèves aient des aptitudes pour suivre les classes de HSC », craint cette enseignante.
Parmi les nouveaux récipiendaires de School Certificate, bon nombre de ces jeunes éprouvent de grandes difficultés pour trouver une place en lower VI pour deux raisons spécifiques : soit parce qu’ils n’ont pas obtenu les « credits » requis dans les matières qu’ils souhaitent étudier, soit parce que leur collège n’offre pas les combinaisons des matières de leur choix. De nombreux parents font la tournée de collèges privés et publics depuis lundi pour décrocher une admission en lower VI.
La décision par ailleurs du ministère de l’Éducation d’autoriser des élèves ayant obtenu seulement trois « credits » à passer en lower VI et les directives formelles aux chefs d’établissements en ce sens ne sont pas bien vues par de nombreux enseignants. Selon ces derniers, cette catégorie d’élèves n’a pas le potentiel académique requis pour suivre le programme d’études du HSC dont le niveau est très élevé.
De son côté, le MES, qui est satisfait du bon déroulement de la publication des résultats de SC et du calme qui a régné tout au long de cette journée de lundi, se tient prêt à présent pour enregistrer les demandes de remarking. La direction du MES est aussi en constante communication en ce moment avec son homologue anglais en raison de la proclamation des résultats de HSC prévue lundi prochain.
––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
Tricheries et… jurons
Des 17 000 candidats, qui attendaient avec impatience les résultats de SC, une quarantaine d’entre eux sont toujours dans l’incertitude, n’ayant pas obtenu leurs results slips. Selon la direction du MES, il y a eu des manquements assez graves de leur part. Le Cambridge International Examinations est en train d’analyser leur dossier avant de faire connaître ses conclusions. Les manquements sont comme suit : neuf cas de plagiat, neuf cas d’utilisation de téléphone cellulaire, deux cas d’utilisation de documents non autorisés, 14 d’entre eux ne sont pas arrivés à l’heure en salle d’examen, quatre cas de langage obscène dans leurs copies (jurons).