Les membres du conseil d’administration du Centre international d’athlétisme de Maurice (Ciam) s’étaient réunis samedi dernier au siège de l’Association mauricienne (AMA) à Réduit pour passer en revue les activités de développement qui retiendront leur attention l’année prochaine. Il en ressort que l’objectif l’année prochaine sera que trois athlètes au moins se qualifient aux JO de Londres (27 juillet-12 août 2012).
Cette réunion était présidée par Philippe Lapierre en présence d’Elio Locatelli, directeur du Département de développement de l’IAAF, du conseiller technique de la Conféjes Laurent Guernic, du directeur du centre Vivian Gungaram, du président de Comité olympique mauricien Philippe Hao Thyn Voon, de Yougendranath Oree, représentant du ministère de la Jeunesse et des Sports, et Guillaume Thierry, représentant des athlètes du Ciam, entre autres.
Le conseil devait approuver les rapports administratif, financier et technique de l’année écoulée. Il a également établi les principales activités qu’il a prévu d’organiser l’année prochaine, notamment un stage financé par la Conféjes destiné aux Espoirs de la région de l’océan Indien, ainsi qu’un stage de saut en hauteur World Elite qui sera financé par l’IAAF. Ce stage devrait regrouper les meilleurs spécialistes africains qui sont classés dans les 30 premiers mondiaux, nous dit Vivian Gungaram. Les deux stages se tiendront du 1er au 17 avril au stade Germain-Comarmond à Bambous.
Les athlètes locaux et étrangers membres du Ciam participeront aussi aux meetings africains de Brazzaville, Dakar et Rabat, après quoi ils resteront en stage de préparation à Formia (Italie) jusqu’aux Jeux Olympiques de Londres. Mais leur participation aux meetings africains dépendra des moyens financiers disponibles vu qu’ils seront cette fois regroupés pour les mêmes meetings au lieu d’être dispersés, précise Vivian Gungaram.
Trois nouvelles recrues
La Namibienne Maryline Diamond, 19 ans, qui avait rejoint le centre en avril dernier, est rentrée dans son pays traînant toujours une blessure. Par contre, le centre accueillera incessamment trois nouvelles recrues, en l’occurrence la Béninoise Odile Ahouan Wandu (heptathlon), la Burkinabée Koala Manthe (heptathlon) et l’Égyptien Awad Ahmed (décathlon). À ces trois nouveaux s’ajoutent les dix autres athlètes qui prolongent leur carrière au Ciam. Il s’agit de Margaret Simpson (Ghana), Ali Kamé (Madagascar), Guillaume Thierry (Mce), spécialistes des épreuves combinées, des Malgaches Olga Razanamalala et Philippe Djaovazaha (400 m haies), la Béninoise Bimbo Miel Ayedou (400 m haies), le Zambien Savior Kombe (200-400 m), le Lesothan Mosito Lehata (100 m-200 m), le Namibien Richard Taotite Gurirab (100 m-200 m) et le Sénégalais Lamine Niang (100 m-200 m).
Le directeur du centre s’est dit satisfait des résultats des athlètes durant 2011, « c’est pourquoi nous avons renouvelé leur contrat, sauf celui de la Namibienne Diamond. Ils ont tous réalisé des performances satisfaisantes ou des records nationaux », remarque Vivian Gungaram. « L’objectif l’année prochaine est d’avoir au moins trois athlètes qualifiés pour les JO de Londres. Mais nous avons aussi quatre jeunes dont les trois nouveaux et le Namibien Savior Kombe qui peuvent viser à plus long terme les JO de Rio 2016 », soutient-il.
Le conseil du Ciam a aussi donné son aval pour que les athlètes mauriciens Jonathan Caëtane (décathlon), Baptiste Brasse (sprint) et Fabrice Rajah (haies) soient officiellement aidés et suivis par l’encadrement technique du Ciam, confié à l’Ukrainien Oleksandr Nevskyy. Celui-ci sera assisté de l’entraîneur national mauricien des lancers, Joël Sévère. Stephan Buckland entraînera l’équipe de sprint et le Zambien Samuel Matete les spécialistes des haies. Joël Sévère sera à nouveau rémunéré pour son soutien à partir de janvier 2012, nous a précisé le directeur du centre.
Le centre dispose aussi d’un personnel de soutien composé de la nutritionniste Cheika Jahangheer, Rajiv Veeren (physiothérapeute) et David Victoire (masseur).