La semaine dernière à l’île soeur, Jacqueline Farreyol, présidente du Comité Réunion Tourisme de l’île de la Réunion et Alain St. Ange, le CEO du Seychelles Tourism Board, ont paraphé un accord en vue de l’organisation du prochain carnaval qui aura lieu du 2 au 4 mars 2012 à Victoria, Mahé, Seychelles.
L’île de la Réunion et l’archipel des Seychelles sont membres des Îles Vanille, nouvel ensemble régional qui comprend aussi Madagascar, Mayotte, les Comores et Maurice. Ces îles de l’océan Indien croient fermement en leur unité dans cette région pour consolider les opportunités dans le domaine du tourisme et celui des affaires. La signature de cet accord a eu lieu en présence de Didier Robert, président de la Région île de la Réunion et de Joël Morgan, ministre des Affaires étrangères, de l’Environnement et du Transport des Seychelles.
Le Carnaval des Seychelles, dont la première édition a eu lieu au début du mois de mars de cette année, a été couvert par la presse internationale, et sera désormais connu comme le Carnaval annuel des Îles Vanille de l’océan Indien. Cet événement culturel est maintenant classé parmi les carnavals organisés par le Brésil (Rio), l’Angleterre (Notting Hill), les îles Trinité et Tobago des Antilles, la France (Nice) et l’Italie (Venise).
Le président des Seychelles, James Michel, et le président de la Région île de la Réunion, Didier Robert, sont tous deux responsables du développement du secteur du tourisme dans leurs îles respectives. Ils croient fermement que l’industrie du tourisme peut apporter un élément important dans le développement économique de leur pays et dans la région. Ils se sont rencontrés au mois de novembre à Mahé pour développer une stratégie commune dans différents secteurs qui sera bénéfique à leurs pays.
Alain St. Ange devait déclarer après la signature que le Carnaval international de Victoria continuera à être connu comme le “Melting pot of cultures”. En effet, selon lui cet événement culturel est aussi le Carnaval des carnavals, car il est unique avec la participation de groupes venant de pays étrangers et pour cela la région peut être fière. Le secrétariat de l’organisation du carnaval à Mahé a déjà eu la confirmation de la présence d’une cinquantaine de journalistes qui feront le déplacement pour couvrir cet événement culturel.