La saison de tous les dangers est-on tenté de dire. Alors qu’il n’y a pas eu vraiment de repos entre les deux saisons, avec notamment la situation de l’importation des chevaux d’Afrique du Sud, le Mauritius Turf Club s’apprête à vivre un moment important de sa vie vieille de 200 ans à compter de la mi-février. Soit tout juste avant l’assemblée générale annuelle. Selon les informations de Week-End, le président du MTC compte, en effet, réunir les membres du club en assemblée extraordinaire afin de revoir de fond en comble les statuts du club.  L’information nous a été confirmée du reste par le président du MTC, Gavin Glover, hier matin.
Longtemps annoncée, la révision des statuts du MTC était devenue comme ces promesses électorales dont on  parle juste le temps d’une campagne. Mais en cette année du bicentenaire du Club, la révolution est donc enclenchée. «J’avais moi-même fait la promesse de revoir les statuts du club lorsque je suis devenu président. Nous avons pris notre temps certes, mais je crois que ce que nous allons proposer à nos membres va dans la bonne direction», nous a  laissé entendre le président du MTC.
Valeur du jour, les nouveaux statuts ne sont connus que de ceux qui sont dans le secret des Dieux, par contre, Week-End peut néanmoins affirmer qu’ils s’orientent vers trois direction liées directement et indirectement à instaurer de la discipline au sein du Club.
PRIMO: les statuts proposeront une nouvelle structure pour l’adhésion des nouveaux membres au sein du Club. Selon les informations de Week-End, il a été constaté que face à ce qui est considéré comme une «baisse dans la qualité des nouveaux membres», les statuts que proposera le board des commissaires feront de la place à un contrôle plus rigoureux et de la transparence dans le choix des membres.
SECUNDO: le code d’éthique, qui n’est resté pour l’heure qu’un document difficile à appliquer ou à être pris en considération, trouvera sa place dans les nouveaux statuts. Selon nos informations, ce n’est pas le code d’éthique dans son ensemble qui sera inclus dans les nouveaux statuts, mais une bonne partie selon nos informations.
TERTIO: le code disciplinaire sera également revu, notamment la question qui dit qu’un membre sanctionné doit obligatoirement passer devant une assemblée générale spéciale de deux tiers pour pouvoir demander une révision de sa peine. On se rappellera que ce point avait défrayer la chronique hippique lors de l’affaire des deux enfants de l’ancien commissaire Mukesh Balgobin qui avaient eu toutes les peines du monde pour réunir une assemblée de deux tiers pour revoir leur peine. Selon nos informations, les nouveaux statuts feront provision d’un code disciplinaire simplifié, avec un comité disciplinaire et un comité d’appel. Comme dans le cas des jeunes, les membres de ces deux comités seront connus avec le début de la saison.
Si la date précise de cette assemblée générale extraordinaire n’est pas encore connue, par contre, le président du MTC nous précise que «tout est actuellement mis en oeuvre pour que les membres du Club soient informés des changements que nous comptons apporter.»