« La compétition sera farouche cette année, plus dure que l’année dernière », prévient le recteur de la Rabindranath Tagore SSS, Mahend Gungapersad. Ce dernier présidait ce matin une assemblée spéciale au cours de laquelle les deux lauréats de l’établissement, Ashini Vencatasawmy et Khonal Sonut, ont été applaudis par les élèves, les enseignants et le personnel non-enseignant. « Le travail commence dès maintenant », a-t-il dit sous les applaudissements.
« Lorsque vous entrez dans cette école, je dis toujours à vos parents que vous êtes sous ma responsabilité et que dans sept ans j’aurai fait de vous des ingénieurs, des médecins et d’autres professionnels », leur a-t-il dit. Après dix ans d’existence, cette école a produit quatre lauréats et 25 classés. Le recteur ajoute que la finalité dans l’éducation n’est pas de produire des lauréats, « mais en même temps, c’est ce yardstick qu’on utilise pour mesurer la performance des écoles à Maurice ».
La Rabindranath Tagore SSS, a-t-il rappelé, est une école régionale mais s’est classée cette année « next to the national colleges ». Il s’est dit heureux de constater également que des élèves quittent des collèges nationaux en Form V pour y venir. « Cette année, nous en avons accueilli dix. Chez nous, aucun élève ne part pour aller joindre un collège national », a-t-il souligné.
Au Mauricien, Mahend Gungapersad a déclaré qu’on entendra encore parler de son école dans les années à venir. « Nous ne sommes pas un one-time off. C’est pourquoi je dis aux parents que leurs enfants réussiront, même si la RTSS est une école régionale ». Pour lui, le succès repose sur le travail dur, la “dedication”, la confiance et un bon encadrement à l’école comme à la maison, sans oublier beaucoup de self-discipline de la part des élèves.
Chez les deux lauréats, c’est la joie et tous deux se disent satisfaits de leur travail et de celui de leurs enseignants. « J’ai travaillé dur mais pas dans le but de devenir lauréate. It’s still unbelievable », a déclaré Ashini Vencatasawmy. « En voyant les parents des autres lauréats à la télé, mes parents se disaient toujours que ces parents devaient être très fiers de leurs enfants. Ils n’avaient jamais cru que ça allait arriver chez eux aussi », ajoute-t-elle. La jeune fille a étudié à l’école primaire Mohabeer Foogooa de Montagne-Longue avant d’intégrer la RTSS en Form 1.
Pour sa part, Khonal Sonut se dit heureux d’abord pour ses enseignants qui « ont obtenu leur lauréate » et pour lui-même, car « cette bourse m’aidera à effectuer mes études universitaires ». Il indique avoir beaucoup dormi ces dernières années, environ neuf heures tous les soirs. « À part cela, c’est le travail dur qui a payé », ajoute cet élève qui a effectué sa scolarité primaire à l’école de Congomah et à celle de d’Epinay avant d’intégrer la RTSS en Form 1. Et de donner un petit conseil aux élèves : « Suivez les guides que sont vos enseignants. »