Dans une déclaration à la presse hier, Radakrisna Sadien, président de la Government Services Employees Association (GSEA), souligne l’importance de trouver une solution durable aux problèmes de la pauvreté. « Nos membres, qui sont aussi membres d’autres organisations non gouvernementales, ont apporté leur soutien aux victimes des inondations de samedi dernier. Nous réalisons qu’il n’y a pas suffisamment de coordination en ce qui concerne la distribution de vivres. Le plus important est de trouver une solution durable au problème de pauvreté, aux drains bouchés, aux services offerts par la météo, etc », dit-il. Et d’ajouter : « Nous avons aussi demandé à nos membres de contribuer autant qu’ils peuvent au télédon. »
De plus, le président de la GSEA se réjouit que l’Assemblée nationale ait reporté les discussions sur les lois du travail. « J’ai aussi fait un appel au gouvernement de ne pas rendre public le rapport sur les Errors and Omissions and anomalies cette semaine. On doit observer une trêve en ce moment de deuil national », déclare-t-il précisant que ce rapport doit rendre justice surtout à ceux au bas de l’échelle
« On est d’accord qu’on doit demander des comptes à ceux qui sont vraiment responsables car nos compatriotes ont trop souffert. On ne peut jamais effacer le traumatisme vécu et la souffrance subie par toutes ces familles qui ont tout perdu », conclut M. Sadien.