C’est à un champ famélique que seront conviés les turfistes pour la course principale du vingt-troisième acte après les divers retraits enregistrés. Cette épreuve s’annonce toutefois très intéressante de par la tactique qui sera employée par les différents protagonistes. Sur papier, Love Struck offre les meilleures garanties pour la victoire.
Bien malin celui qui pourra prédire le déroulement de cette course en l’absence d’un frontrunner de métier. Cette tâche pourrait incomber à Balse ou à Azapel. Au vu de sa carrière sud-africaine et surtout du fait qu’il portera la plus faible charge sur le dos, le gris de l’écurie Merven peut être tenté de mener les débats. S’il a affiché une belle régularité depuis le début de la saison, il a souvent péché au niveau de la finition. Si Yashin Emamdee parvient à bien le détendre sur la partie initiale et réduire la course à un sprint, Balse pourrait se révéler un os dur à croquer pour ses adversaires. Azapel a déjà gagné en dictant son propre rythme, mais n’a jamais été aligné au delà des 1500 mètres au cours de sa carrière. Gageons qu’il est plus rapide que Balse, mais vu que le gris s’élance à son intérieur et possède plus de tenue, on ne s’attend pas à voir Holland insister longtemps pour le commandement. S’il parvient à se hisser en tête sans trop d’efforts, il pourrait alors tenter de réduire la course à un sprint où il serait capable de sortir gagnant à ce niveau.  
Ces deux chevaux devront garder un oeil particulier sur Love Struck qui possède de loin le meilleur pédigree du lot. Auteur d’une bonne fin de course le 26 juillet dernier sur 1400m, le parcours rallongé sera à son avantage. Avec son bon numéro dans les boîtes, il pourrait être tenté de suivre dans le sillage des meneurs afin de prendre le first run sur ses adversaires surtout s’il n’y a pas assez de rythme. Tous les voyants semblent donc être au vert pour Love Struck qui devrait se révéler redoutable dans de telles circonstances.
Le protégé de Bud Gujadhur sera épaulé dans sa tâche par Prince Of Troy. Ce dernier n’a pu reproduire jusqu’ici les belles performances qui l’avaient vu enregistrer quatre victoires en 2013. Il a déjà triomphé sur la distance mais aura contre lui de partir en épaisseur. Le possible manque de rythme ne devrait pas non plus plaider en sa faveur mais une place dans le tiercé reste toutefois dans la mesure du possible.
Décevant lors de ces deux dernières tentatives, Ice Axe aura à coeur de se racheter auprès de ses nombreux partisans. Le cheval champion 2012 a définitivement la pointure d’un tel engagement. Il a été longuement entraîné et semble proche de son meilleur niveau, même s’il n’a pas convaincu mardi matin aux côtés de Rudi Rocks qui était visiblement plus affûté que lui. Le top weight n’est pas une source d’inquiétude vu son grand gabarit. Reste que sur sa valeur intrinsèque, il est capable de mettre tout le monde d’accord.
Dual Asset en sera à sa deuxième tentative sur notre turf. Il n’était visiblement pas au summum de sa forme pour le premier rendez-vous et aura sans doute besoin de cette course. Sur sa valeur sud-africaine, ce fils de Lundy’s Liability possède des arguments à faire valoir dans ce champ, mais on préfère le revoir en compétition d’abord.