Pour être titré à la fin de la saison, un entraîneur doit à tout prix remporter le maximum d’épreuves principales. Ramapatee Gujadhur a fait du titre son objectif en 2015 et a jusqu’ici remporté plus de 60% des épreuves de Groupe. En attendant le Maiden la semaine prochaine, il a des visées sur ce 1365m. Ryder Cup est le porte-drapeau de l’écurie et tout semble indiquer qu’il sera le cheval à battre cette fois.
En effet, Ryder Cup avait été malchanceux à sa dernière tentative, quand il avait été gêné par son compagnon d’écurie Tandragee. Fort de son premier couloir, il ne devrait éprouver aucune difficulté à se positionner en tête ou derrière le meneur en attendant l’emballage final. Si Ryder Cup a remporté la majorité de ses courses en optant pour la position tête et corde, il a aussi démontré qu’il peut venir au finish. Il a été confié à Imran Chisty, qui effectue son grand retour au Champ de Mars.
L’adversaire principal de Ryder Cup devrait être son compagnon de box Silver Bluff, qui est associé à Akash Aucharaz, qui vient de renouer avec le succès la semaine dernière. La dernière course de Silver Bluff doit être ignorée. Son entraîneur lui a par la suite accordé tout le temps nécessaire pour se remettre sur le bon pied. Lui aussi devrait être bien placé dans la course et on s’attend qu’il anime la ligne droite finale.
En parlant de tactique, tout le monde doit sûrement tomber d’accord pour reconnaître qu’il sera difficile d’empêcher Twitter de prendre la direction des opérations. Force est de reconnaître qu’il a le plus souvent faibli en fin de parcours quand il a évolué sur la distance du jour. Reste qu’il peut tout aussi donner du fil à retordre à ses poursuivants comme cela avait été le cas en début de saison.
Rousset engage Albert Mooney et Rear Admiral. Le premier nommé est à la recherche de sa forme d’antan, tandis que le gris monte pour la première fois à ce niveau élevé. Pour donner les meilleures chances à celui qui avait remporté la dernière édition de The Princess Margaret Cup, il a été confié à l’apprenti Nitish Oodith pour bénéficier d’une remise de 4 kg. La question qu’on se pose est si cela sera suffisant pour retourner la situation en sa faveur. En ce qui concerne Rear Admiral, c’est vrai de dire qu’il semble avoir encore progressé et que les circonstances de la course devraient lui plaire. Mais toujours est-il qu’il se retrouve à un niveau où il pourrait se contenter d’une place cette fois.
Parmi les autres engagés, Donnie Brasco misera à fond sur son accélération. Il devra toutefois ne pas être trop distancé dans la partie initiale pour conserver ses chances. On accorde une petite chance à Kimberly Al, voit obtenir un bon parcours et il peut toujours espérer faire la différence à la faveur de sa légère charge.
Kalinago s’était imposé à ce niveau il n’y a pas trop longtemps, mais on croit que les choses ne sont pas en sa faveur comme cela avait été le cas quand il avait dominé Ryder Cup lors de la 12e journée. Quant à Kruger Rand, il paraît limité à ce niveau.
Ramapatee Gujadhur est favori avec Ryder Cup et son compagnon Silver Bluff. Le danger pourrait davantage venir de Kimberly Al que de Rear Admiral.