C’est à une journée riche en événements que les turfistes ont eu droit samedi dernier à l’occasion de la 21e journée. Il y a eu tout d’abord la centième victoire de Swapneel Rama avec Prince Of Wings dans la Le Defi Turf/Turf Plus Trophy. Le Mauricien, dont la première victoire remonte à 1998 avec Divine Sign pour le compte de l’écurie Gujadhur, fait donc son entrée dans le club des centenaires et plus que centenaires et rejoint ses compatriotes Rye Joorawon (292), Yashin Emamdee (207), Vinay Naiko (163), Jean-Roland Boutanive (130) et Nishal Teeha (117). L’autre haut fait de la journée fut incontestablement la 700e victoire de Gilbert Rousset au Champ de Mars. C’est Millenimesta qui a permis au sympathique entraîneur de marquer l’événement d’une pierre blanche. Après avoir égalé puis battu le record de feu Serge Henry (672), l’entraîneur a placé la barre encore un peu plus haut samedi et vu qu’il n’est pas prêt de sa s’arrêter en si bon chemin, le voir atteindre le cap de 800 victoires ne serait guère étonnant. Ces deux événements ont relégué au second plan le triplé de l’entraînement Merven et son jockey qui en sus de Prince Of Wings, a aussi mené à la victoire Mighty Lion et Donnie Brasco. Ce dernier s’est montré le meilleur au finish pour s’adjuger l’épreuve phare. Il renouait ainsi avec le succès qui le fuyait depuis le 18 octobre dernier.
En faisant le papier de cette épreuve, on s’accordait à dire que la victoire devait revenir à un finisseur. En effet, avec la présence du véloce Twitter, tous les feux étaient au vert pour que la course soit lancée sur des bases élevées. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’on fut bien servi car dès qu’il ravit le commandement à Albert Mooney dans la première courbe l’alezan de l’entraînement Shailesh Ramdin lança la course à vive allure et comptait même quatre voire cinq longueurs sur le deuxième représentant de l’entraînement Rousset au 1000m. Ce dernier précédait Ryder Cup, Silver Bluff, Kimberly Al, Rear Admiral, Donnie Brasco, Kalinago et Kruger Rand. Bien que l’allure fut sélective, Kimberly Al se montra très ardent en dehors de Ryder Cup. Son jockey ne le reprit pas, préférant le laisser poursuivre sur sa lancée.
Twitter poursuivit sur son rythme et aborda le dernier virage en tête. Albert Mooney se mit à sa poursuite tandis que Ryder Cup s’infiltra à l’intérieur sans pour autant faire grosse impression. Albert Mooney fit illusion à mi-ligne droite, mais au même moment on prit connaissance de la progression de Donnie Brasco à l’extérieur. Rear Admiral, qui après avoir pris un certain temps pour trouver sa vitesse de croisière, se mit aussi de la partie mais sous l’impulsion de Rama, Donnie Brasco sortit le meilleur coup de reins pour chiper la victoire au gris qui n’a nullement démérité à ce niveau. Belle prestation d’Albert Mooney qui semble retrouver graduellement ses automatismes. Quant à Twitter, il surprit plus d’un en faisant preuve d’une certaine résistance après avoir pourtant lancé la course sur des bases élevées. La déception est venue de Ryder Cup qui pour la première fois de sa carrière mauricienne n’a pas terminé dans l’argent. Donnie Brasco boucla les 1365m dans l’excellent temps de 1.21.65 et devenait par la même occasion le 101e gagnant de Swapneel Rama.