Beauté, émotion, plaisir, des mots simples pour décrire un grand bonheur. Le chanteur pakistanais Rahat Fateh Ali Khan a fait la joie des irréductibles de Bollywood et du quawali venus en grand nombre assister à son unique concert hier soir au centre Swami Vivekananda à Pailles. Pendant plus de trois heures, le maître a fait vibrer bien des coeurs.
De sa voix profonde et suave, le neveu du légendaire Nusrat Fateh Ali Khan a répondu aux attentes du public avec des ballades mélancoliques, embellies de quelques vocalises et d’une incroyable montée d’émotions qui a déclenché des salves nourries d’applaudissements.
Ayant à peine eu le temps de se reposer, car il est arrivé le matin même du concert de Dubaï, Rahat Fateh Ali Khan a agréablement surpris avec sa débauche d’énergie tout au long du concert. Malgré le long voyage, il n’a rien perdu de sa spontanéité, son authenticité, mettant son âme dans ce concert pour lui conférer son extraordinaire et inimitable puissance émotionnelle.
Lorsqu’il attaque les premières notes de Aas Paas Kuda du film Anjanna Anjaani, le public découvre un chanteur en totale harmonie avec sa propre subtilité. En osmose avec son public, son infatigable énergie lui permet de maintenir le rythme jusqu’à la fin. Il module sa voix au gré des notes et sa vitesse d’exécution sur l’harmonium séduit.
Les étincelles ont jailli avec les plages plus mélancoliques, alternant les passages plus anciens et les succès du moment. Avec Rabba de Mausam et Main Jahaan Rahoon de Namastey London et Tum Jo Aaye de Once Upon A Time in Mumbai, Rahat Fateh Ali Khan faufile les délicatesses de sa voix de velours entre les plaintes du saxophone, les battements des tambours et la douce mélodie de la flûte et de la guitare.
Les rythmiques sont savamment dosées et le chanteur pakistanais peut s’enorgueillir d’être entouré d’une équipe de musiciens et de choristes de talents. Le public est quasi hypnotisé par sa poésie des mots et ses mélodies distillées à travers des textes bien écrits.
Les chants de quawali comme Mast Kalandar ont pris des intonations vertigineuses. De la magie pure avec des chansons inclassables et impeccables.
Après une pause d’une demi-heure, Rahat Fateh Ali Khan a interprété Sajda de My Name is Khan et Bol Halke Halke de Jhoom Barabar Jhoom. Il a fait plaisir au public avec Dil To Bachcha Hai de Ishqiya. Lorsqu’il interprète, Tere Mast Mast Do Nain de Dabangg et Teri Meri de Bodyguard à la fin du concert, le public applaudit à tout rompre. Ce qui lui fait dire que l’assistance est « one of the best audience in the world ». Le public a suivi le concert jusqu’à la fin impeccablement servi par la voix tantôt caressante, tantôt dévastatrice d’un artiste au sommet de son art. Rahat Fateh Ali Khan a conquis le coeur des Mauriciens.
L’initiative de ce concert revient à l’agence Spelmedia, dirigée par Shailen Sookha, et les sponsors Super Unic et Chili.