Dans le cadre d’une campagne à travers le monde pour conscientiser les États sur les dégâts causés par les thoniers senneurs, Greenpeace est venu à Maurice pour aider les autorités concernées, à travers des sessions de travail, à trouver des solutions pour faire face à la diminution du stock de thon et autres poissons dans nos eaux. Ils ont ainsi profité de l’occasion pour permettre aux Mauriciens de découvrir ce bateau fascinant et écologique.
Le Rainbow Warrior III est, depuis 2011, le nouveau navire amiral de Greenpeace. Le voilier, avec une plateforme d’atterrissage pour hélicoptère sur sont pont arrière, est conçu pour naviguer à la voile aussi souvent que possible et peut se vanter de sa valeur écologique avec ses 1 325 m2 de voilure réparties sur cinq voiles et deux mâts, ses espars en aluminium, et sa coque en acier.
Sa conception permet ainsi de réduire au maximum sa consommation de carburants, notamment celle nécessaire à la propulsion. Le Rainbow Warrior III comporte des citernes ayant une capacité de 10 000 litres de combustible et 32 000 litres d’eau douce. Par ailleurs, les eaux usées sont traitées par voie biologique et chauffées par le recyclage de la chaleur émise par les moteurs et les générateurs. Tous ces aspects lui ont valu le passeport vert de la société de classification Lloyd’s Register. Néanmoins, il possède aussi un moteur fonctionnant au diesel, qui prend le relais lorsque les conditions l’exigent.
Greenpeace se sert du Rainbow Warrior III comme base mobile pour réaliser des campagnes de sensibilisation à travers le monde, de même que pour des activités de recherche scientifique.