Le président de la Mauritius Sanatan Dharma Temples Federation (MSDTF) n’a pas été tendre lors de son discours dans le cadre de la fête Maha Shivaratree  au Ganga Talao, où le leader du PTr a été accueilli en tant qu’invité d’honneur.

Il est revenu sur la démolition vendredi matin des tentes de la Mangal Mahadev Shakti Swaroopa Association, dont l’ex-ministre PTr Anil Bachoo est un représentant. Rajenrah Ramdhean déplore cette attitude et s’interroge si « désormais il faut demander la permission pour pouvoir faire des prières. » Il rappelle que « celui qui met des obstacles est un démon » et s’insurge contre ceux qui empêchent leur prochain à accomplir son devoir.

Dans le même élan, il s’est attardé sur l’histoire d’un sage qui transforma un rat en un chat, puis en chien et pour finir en tigre. Il laisse entendre qu’« à Maurice, il y a beaucoup de rats qu’on a transformés en tigres. » Et de prévenir : « Ces rats-là oublient que si on a pu faire d’eux des tigres, on détient le pouvoir de les transformer à nouveau en rats. » Il s’est également référé au Shiv Puran, faisant ressortir que « si quelqu’un a trop de pouvoir, il devient aveugle. » Rajenrah Ramdhean a aussi fait allusion à l’invitation lancée par son association au Premier ministre pour laquelle il a essuyé un refus. « Que le PM accepte ou pas notre invitation, notre travail continue », dit-il, ajoutant que « nous allons continuer à transmettre les valeurs morales et ancestrales. »

Le président de la MSDTF a aussi déploré les actes de vandalisme contre les lieux de culte par certaines personnes malintentionnées. Si les coupables ont été dénoncés à la police, jusqu’ici rien n’a été fait, dit-il, assurant néanmoins que la MSDTF ne prendra pas la loi entre ses mains pour punir les coupables. « Si aujourd’hui nous sommes dans l’insécurité, devant Dieu tout le monde est égal », conclut-il.