Le secrétaire général du MMM a célébré la semaine dernière ses trente ans de service continu comme député de la circonscription N°20. Loin d’envisager sa retraite, Rajesh Bhagwan se dit prêt à s’engager dans la bataille en vue des prochaines élections générales, tout en regardant avec satisfaction le chemin parcouru. « Au MMM, le leader donne à chacun l’espace nécessaire pour opérer. Ceux qui font leurs preuves progresseront. J’ai fait mes preuves. J’ai planté, j’ai arrosé et mes plantes ont fleuri », raconte-t-il. Rajesh Bhagwan préconise également un code d’éthique pour les ministres, les parlementaires, maires et députés ainsi que les directeurs des corps para-étatiques et des compagnies d’État.
Vous avez célébré la semaine dernière vos trente ans comme député à l’Assemblée nationale. Comment avez-vous vécu ces moments ?
C’est un très grand moment dans ma vie politique et personnelle. Je peux sans hésiter affirmer aujourd’hui que j’ai été un député durable. J’ai connu des moments intenses. J’ai été élu la première fois le 23 août 1983 et ai été élu durant sept élections générales successives.
Je dois une grande reconnaissance à l’électorat de la circonscription N°20 mais également au parti car sans l’investiture du parti et la signature de son leader Paul Bérenger je n’aurais jamais pu participer aux élections. Je dis merci au parti, aux militants et à la famille, en particulier à mon épouse. J’ai une pensée spéciale pour mon père et ma mère et tous ceux qui d’une façon ou d’une autre m’ont aidé dans ma longue carrière politique.