Rayan Alladeen a démarré sa saison 2015 de rallye automobile avec une victoire lors de la SSCUS Challenge Cup qui s’est tenue à Chamouny et à Chamarel,  le week-end dernier. Son principal concurrent et champion sortant, Rajesh Ramdane, a eu par contre moins de chance,  contraint à déclarer forfait en raison d’un problème mécanique.
Rayhan Alladeen et son co-pilote, Hashim Maudarbocus, ont été exactes au rendez-vous lors de cette première épreuve du championnat national de rallye automobile. Ils ont, en effet, remporté la SSCUS Challenge Cup qui a été courua en deux étapes, sur deux parcours distincts. La première s’est déroulée en nocturne, samedi dernier, à la Vallée des couleurs, à Chamouny (5.5 km) et la deuxième, à L’Escalier branch road (4.2 km) dimanche.
Le tandem Alladeen/Maudarbocus à bord de leur Mitsubishi Evo 6 2.0T, ont réalisé un sans-faute avec un chrono total de 32.18 sur les dix spéciales au programme. Le vice-champion de Maurice a fait 18 secondes de mieux que son dauphin, Irvine Cornette qui était lui au volant d’une Subaru Impreza 2.2T (32.36) avec à ses côtés, Tony Quirin comme co-pilote. La troisième place est revenue à la paire David Koenig-Julien Audibert qui,elle, a  réalisé un chrono de 33.48 pour les dix spéciales à bord de leur Renault Clio RS.
Le champion en titre, Rajesh Ramdanee, a, quant à lui, été contraint à l’abandon en raison d’un disfonctionnement au niveau de la transmission de sa citroën Xsara kit Car. Selon lui, « tout allait bien jusqu’au troisième passage de la dernière étape dimanche. Malheureusement, j’ai dû déclarer forfait pour le reste de la course en raison de problème mécanique. Je suis déçu certes, mais cela fait partie de la course automobile. »
Pourtant, son co-pilote, le Réunionnais Malik Unia et lui, étaient bien partis pour remporter cette SSCUS Challenge Cup. « On avait six secondes d’avance sur Alladeen à la fin de la première étape samedi à Chamouny. Et le lendemain, on en avait 2 minutes et 88 secondes après le deuxième passage à l’Escalier. Mon ami Malik Unia a été fantastique. Ses conseils m’ont été précieux pour prendre les commandes de la course avant mon abandon », souligne Ramdanee.