Ramanujam Sooriamoorthy, connu dans le domaine de l’enseignement du français et dans le milieu des interprètes de conférence, procède au lancement de trois ouvrages le 31 octobre au Centre culturel français : Prélude à l’ininterruption, Offrandes et Le Promeneur et son nombre. L’auteur nous explique, dans un entretien accordé au Mauricien, sa démarche tout en considérant qu’« écrire de façon traditionnelle et orthodoxe, cela n’a pas de grand intérêt ». Il exprime son intérêt pour la recherche linguistique. Sur la question identitaire, notre interlocuteur affirme « bien que je connaisse aussi bien que n’importe qui au monde la culture tamoule, je ne peux pas me dire tamoul … ». Il estime qu’« il faut différencier entre ce qu’on appelle identité collective et identité personnelle ».