Si Ramapatee Gujadhur avait connu des journées plus fastes  précédemment, on ne peut dire que la 17e journée a été décevante pour la casaque bleu électrique et écharpe rouge. Sur papier, les premières chances n’étaient pas nombreuses. Headstrong Harry était celui qui était le mieux placé, mais c’est Ek Tha Tiger qui s’illustra pour ouvrir son compteur au Champ de Mars. Ramapatee Gujadhur conserve sa première place au classement des entraîneurs et a passé la barre de Rs 6M en termes de stakes money.
Ek Tha Tiger, n’avait pas réussi à passer le but en premier lors de ses treize précédentes sorties. Il était néanmoins parvenu à accrocher huit placés. Samedi dernier, il était à sa deuxième tentative sous ses nouvelles couleurs. Il avait été remarqué que le cheval tira énormément durant sa course de la 12e journée. Ainsi, il avait été décidé de lui faire porter une citation bit, un mors sévère qui permet à un jockey de mieux contrôler sa monture quand celle-ci a tendance à se montrer ardent.
Ek Tha Tiger parvint à trouver une position à la corde dans le milieu du peloton. Aussi, quand le rythme s’accéléra au début de la descente, il se montra plus à l’aise.
Jeanot Bardottier pris la bonne décision de le déboîter avant le passage de la route puis de lui demander de produire son effort dans le dernier tournant. En dépit du fait qu’il se retrouva quelque peu à l’extérieur, Ek Tha Tiger sortit un joli coup de reins pour faire la différence.
Ramapatee Gujadhur s’attendait à voir Headstrong Harry faire l’arrivée. Le gris n’eut cependant pas toutes ses aises peu après le départ et se retrouva plus en retrait que prévu. On le croyait alors incapable de participer à la lutte finale. Certes, il ne menaça à aucun moment le vainqueur de la course, mais il parvint à terminer sur une bonne note pour accrocher la quatrième place à moins de deux longueurs d’Elusive Love. On retiendra aussi qu’il fut crédité des meilleurs 600 derniers mètres de la course.
Un second représentant avait été aligné dans The Pet Loves Association Cup. Il s’agit de Cash Lord qui avait été confié à Pravesh Horil. Cash Lord réalisa une très belle performance compte tenu qu’il portait un lourd handicap et qu’il eut à faire l’extérieur durant tout le parcours.
En effet, le cheval fut quelque peu sollicité pour rester en contact avec la tête de la course et il passa à l’attaque pour faire montre de sa présence. Cependant, il pécha dans la finition pour prendre la deuxième place.
Valere, lui, fut incapable de soutenir la comparaison en vélocité face à The Pieman et Rear Admiral. Cependant, on doit admettre que son jockey prit la bonne décision de ne pas disputer le commandement à The Pieman, ce qui lui aurait été néfaste. Mais, force aussi est de constater que Valere réalise ses meilleures performances quand il peut mener le peloton. Il est donc à revoir la prochaine fois.
Zambezi Torrent, l’autre engagé de la cinquième course, fut l’auteur d’une vilaine faute qui causa la chute de Darryl Holland. Il donna l’impression de constamment verser à l’intérieur durant la course. Sur sa performance, on dira qu’il courut davantage en progrès par rapport à sa sortie de la huitième journée. Mais il mérite un bon repos quand il fut constaté qu’il avait saigné après la course.
Azapel toujours vert
Le «vieux » Azapel se tira d’affaire et d’aucuns estiment qu’il aurait pu inquiéter Polar Royale si ce dernier ne lui avait pas fermé le passage à 150m de l’arrivée. Azapel profita du fait que l’écart de poids entre lui et le cheval de Gilbert Rousset avait diminué pour démontrer qu’il était toujours vert malgré le poids des années et de la compétition.
Belle performance également de la part de Beautiful Bhutan qui paraîssait dans une forme améliorée. Jeanot Bardottier avait calqué sa course sur celle de Gharbee et suivit ce dernier comme son ombre durant toute la course. Malheureusement pour lui, la monture de Derreck David en avait gardé sous les sabots et put contrer son accélération finale.
Comme on peut le constater, Ramapatee Gujadhur, aidé de son entourage, parvient à bien choisir les courses de ses représentants et fait toujours partie de favoris pour le titre. Comme quoi, la casaque bleu électrique n’est pas prête à baisser les armes.