L’entraînement Ramapatee Gujadhur semble avoir trouvé sa vitesse de croisière. En quatre semaines, il a ramené pas moins de huit victoires, dont deux doublés consécutifs. Une performance qui lui permet de consolider sa deuxième place au classement général avec un total de gains s’élevant à Rs 1 823 500 pour un taux de réussite de 21% derrière Perdrau qui est à 24%.
Après son joli doublé ramené une semaine plus tôt par l’entremise de Kremlin Captain et O’Chee Pan, Ramapatee Gujadhur avait une belle carte à jouer à l’occasion de ce septième acte où il avait aligné pas moins de huit partants. Après une encourageante troisième place à sa rentrée sur un parcours un peu court pour ses réelles aptitudes, Wind Glider ne laissa pas passer sa chance dans la deuxième épreuve dont une partie des gains avait été placée dans un fond ayant pour but d’aider les victimes de la tragédie qui avait récemment frappé le Népal. «Je trouve que c’est une très bonne initiative du MTC d’organiser cette quête. J’ai moi même des connections au Népal. On a tous contribué à ce fonds. C’est dans ces moments difficiles qu’on doit montrer sa solidarité», a déclaré l’entraîneur après la course remportée par son protégé.
On s’attendait à voir Wind Glider parmi les meneurs vu qu’il avait hérité de la deuxième ligne, mais il ne s’employa pas comme prévu sur la partie initiale et se retrouva dans la seconde moitié du peloton. « Dans la partie initiale, Wind Glider n’a pas montré de vitesse. Au 1200m j’ai dit à Barty avec lequel je regardais la course que the horse is not going, mais 600 mètres plus loin lorsque je me suis retourné vers lui, Barty m’a dit qu’il a grab the bit. Je trouve que certains jockeys ont exagéré au tournant. Il a eu un boulevard à la corde et en a profité pour s’imposer devant Don’t Say Don’t et Seven Fountains qui n’ont pas démérité», a expliqué Ramapatee Gujadhur.
«Mon cheval avait déjà couru et gagné sur ce type de terrain. Il avait montré des signes évidents de progrès après sa course de rentrée et au niveau de la condition, je considère qu’il était le meilleur du lot. Comme on le sait aussi au Champ de Mars, the shortest way is the better. Le cheval a fait ce qu’on attendait de lui», furent les propos du jockey mauricien après ce succès.
Dans l’entourage de l’écurie, on accordait également de bonnes chances à Headstrong Harry qui était à son baptême du feu. L’entraîneur lui-même considérait qu’il avait procédé à une bonne acquisition vu qu’Andrew Fortune, qui demeure un bon horseman, voulait également se procurer ce cheval. Le gris trouva vite preneurs pour voir sa cote passer de Rs 550 à Rs 240 pour une mise de Rs 100. Headstrong Harry ne fut toutefois pas en mesure d’inquiéter le vainqueur et il se contenta d’une troisième place à plus de 6L du Mount Hillaby. Avec cette course dans les jambes, on est en droit de s’attendre à une meilleure prestation de sa part la prochaine fois.
La surprise est venue de Snappy qui n’avait été qu’un simple figurant à sa reprise cette saison. Pour son entraîneur, le terrain mou l’a aidé vu qu’il possède des pieds sensibles. «Ce cheval n’est plus très sain. Il a des problèmes de boulets. Je croyais qu’il avait past his best. C’était une victoire inattendue. Je suis d’avis qu’il a apprécié l’état de la piste. Je tiens à souligner la belle monte de Jeanot. Je lui avais demandé de dicter le train, car le cheval est plus à l’aise dans cette position, mais The Pieman a insisté pour le commandement. Il faut avoir de gros bras pour le settle et Jeanot a su le faire à la perfection avant de nous gratifier d’un superbe finish».
Ramapatee Gujadhur s’attendait également à une bonne prestation de Vettel qu’il avait trouvé dans une condition améliorée en ce début de saison, mais ce dernier avait visiblement besoin de ce galop de course pour se retrouver. Il devrait se montrer plus utile sur les parcours allongés dans un proche avenir.