Jusqu’où ira la paire Rameshwar Gujadhur-Donavan Mansour? C’est la question que se posent de nombreux turfistes. En effet, depuis le début de la saison, ce duo ne cesse d’assiéger la winner’s enclosure. Samedi dernier ne fut guère exception à cette regle, car même avec trois engagements, il a encore fait parler de lui grâce à Blow Me Away et Ocean Hunter. À ce rythme, l’entraînement Rameshwar Gujadhur devrait réaliser une saison au-delà des espérances, si ce n’est la meilleure saison depuis sa création au début des années 2000.
Les adversaires du tandem Rameshwar Gujadhur-Donavan Mansour avaient raison d’essayer de faire le plein de victoires dans les cinq première épreuves car quelque part ils savaient que ça n’allait pas être facile pour eux dès que le Sud-Africain rechausserait les étriers à partir de l’épreuve principale.
Après un tour de chauffe avec Bold Inspiration dans la sixième course, il devait se mettre en évidence dans l’épreuve suivante avec Blow Me Away qui justifia sa cote de super favori. Pourtant, la victoire fut loin d’être aisée contrairement à l’impression visuelle. « Based on his trackwork, he was a banker but it was not an easy win. He was green and pulled hard the whole way. And when he hit the front, he started looking around. He dropped the bit at the 200m and I had to change my stick from my right to left hand. Luckily, he responded well to the smacks I gave him », explique Donavan Mansour. Pour lui, si Blow Me Away a confirmé ses débuts victorieux, il n’ira pas jusqu’a s’enflammer pour ce coursier. « I think he should improve more from what he showed on Saturday. Obviously he was the best horse of the field but now that he’s up in class, he needs to improve further », prévient-il.  
« We treat all horses the same »
Donavan Mansour et l’entraînement Rameshwar Gujadhur s’offrirent le doublé dans l’épreuve de clôture avec Ocean Hunter. Auteur d’une rentrée encourageante lors de la 5e journée, ce qui constituait au passage sa meilleure course depuis qu’il est à Maurice, le hongre bai de 5 ans, cette fois associé au Sud-Africain, ne se fit pas prier pour ouvrir son compteur au Champ de Mars. Pourtant, tout comme Blow Me Away, les choses paraissaient mal engagées pour lui. « I actually thought I was gone by the 500m when he dropped the bit. Unfortunately it was not the strongest of fields and he dug down deep to score a courageous win ».  Maintenant qu’il semble avoir retrouvé ses bonnes sensations, que nous réserve Ocean Hunter à l’avenir? « Look, he is not the soundest of horses. He has got his problems. He is a big horse. Actually he picked up 3kg. I would have liked him to lose 3kg. But what is encouraging is that he did improve on his last run. On Saturday, it was a small field and which was not competitive. We knew we could beat the stable companion (ndlr: Illusionaire), so there was already one out of the race. I must also add that the hot pace helped him. I personally would have preferred him on a mile. But if we can keep him sound, I think he should manage to bag another win this season. »
La cravache sud-africaine a aussi bien voulu commenter la performance de Bold Inspiration qui a pris la 5e place à 2,50L du vainqueur, Kremlin Captain dans la grande course. «In my opinion, he ran a good race. He was travelling very well at the 500m. Then I had to sit on him, which he seems not to like at all. He likes to keep rolling. They sprinted away and he just can’t do that. I think over 1850m and further he will give a better account of himself. »
Revenant sur son début de saison remarquable, Mansour a tenu à saluer le bon travail d’équipe qui est abattu au quotidien à l’écurie pour qu’il ait les chevaux dans les meilleures dispositions les samedis après-midis. « We are working very hard at the stable. We are treating and giving our attention to each horse individually. We treat every horse the same, be him Tornado Man or M L Jet. As long as we keep doing that, we can only go from strength to strength.  »