Coup d’essai coup de maître pour le jockey Sud-Africain Marco van Rensburg, qui, pour son retour au Champ de Mars pour le compte de l’entraîneur Rameshwar Gujadhur, a frappé les esprits en signant un doublé avec le favori Scorecard et le long shot Martin et cela avec son numéro fétiche, soit le 7.
«Yes, I told you that my favourite number was 7 and I  had two winners running with this number. Even, if I am not superstitius, it’s a fact», devait dire van Rensberg.
Annoncé depuis plus de deux semaines, Marco van Rensburg avait fait connaissance avec plusieurs chevaux de ses nouvelles couleurs depuis jeudi dernier et lors de la 10e journée, dès la deuxième course, il devait faire triompher l’extrême outsider Martin sur le kilomètre.
«It was very nice for me to begin my new job with a double. With its 11th barrier, we didn’ expect much with Martin, only a place in the money. It was a very surprise win for all of us as he kicked well».
Le jockey Sud-Africain allait enchaîner avec Viento Magico qui courba l’échine derrière Bandido Caballero. «Malheureusement, je n’ai pas pu le placer sur les barres, ce qui lui coûta la course. C’est un cheval d’avenir et devrait être utile à l’écurie pour le reste de la saison».
Et il ne tarda pas à se signaler à nouveau dans la course suivante avec Scorecard. Ce dernier, qui avait enregistré une victoire sur tapis vert, devait signer une deuxième victoire, cette fois à la régulière et cela après forte lutte avec Cash Lord. «It was a very tough race as I had to fight hard to catch Cash Lord in the final straight, My horse responded well to my sollicitations. He is a geniune one and should continue improving».
Dans la course principale, Brave Leader a eu toutes les peines du monde pour se débarrasser de Reim. «The favourite made us difficult to lead and he cut off off my throat when he shift in front of me after 1000 metres and our race was finished. I was very happy for Cedric as I know him since long. But I  am also happy for myself for my first meeting».
Celui qui a déjà monté pour la première fois au Champ de Mars lors de la journée internationale des Young Riders en 2003 et qui était revenu six ans après, soit le samedi 3 octobre 2009 pour le compte de l’écurie Gujadhur et frappa d’entrée avec War Of Conquest, trouve que l’atmosphère au Champ de Mars est toujours la même ou sinon en mieux avec un public très enthousiaste. Même si la piste a été allongée, il n’a pas eu trop de difficultés à la maîtriser et a déjà signé le même nombre de victoires (2) qu’en 2009 en quatre montes. «For sure, the final straight in much longer now but I can handle it».  
«I cann’t complain foy my first meeting. The horses seem to be in good shape and Subu has already made a lot of work with them in the morning. I will give my best as usual», a conclu van Rensberg.