Fausto Durso n’a pas tardé à retrouver la winner’s box après ses débuts tonitruants lors du double meeting de courses du week-end dernier. Qu’on se le dise, le Brésilien n’est pas venu faire de la figuration au Champ de Mars et les forces en présence auront désormais affaire à un sacré client, comme nous l’a démontré sa nouvelle monte pleine d’assurance sur Georgean Boy.
Sa réputation le précédait à son arrivée à Maurice. Avec plus d’un millier de victoires à son actif, le Brésilien peut se targuer d’avoir un CV impressionant, pour le plus grand bonheur de Rameshwar Gujadhur qui s’est trouvé une véritable pointure pour défendre les couleurs de son écurie. De plus, le King of Long Shots ne peut que se réjouir du fait que son nouveau jockey a très vite trouvé ses marques sur notre hippodrome. En effet, Fausto Durso nous a une nouvelle fois gratifié d’une somptueuse ligne droite avec Georgean Boy après celle d’anthologie réalisée sur Polar Bound dans la Barbé Cup.
Il avait toujours manqué ce petit «plus» à Georgean Boy depuis le début de la saison et le fait qu’il retarde sa mise en action avait souvent joué contre lui. Débarassé de Tube Wave, le fils de Tiger Ridge n’a pas laissé passer sa chance pour décrocher son premier succès 2014. Longtemps aperçu en queue de peloton, Georgean Boy s’est montré irrésistible dans la dernière ligne droite en déployant ses belles foulées. Ses adversaires n’y ont d’ailleurs vu que du feu, son cavalier se permettant même le luxe de poser les rênes à quelques mètres du but. Rameshwar Gujadhur confiera, à l’issue de la course, qu’il était assez confiant à l’entame du dernier virage car il connaissait la valeur de son coursier et il savait que son jockey était un good finisher.
Le Brésilien aurait pu réaliser un doublé avec Wonder Kid mais le but arriva trop tôt pour lui. Winged Captain, de son côté, sortit une belle accélération finale pour échouer à moins d’une longueur du vainqueur de son épreuve. La course de Tornado Man doit cependant être ignorée puisqu’il n’a jamais pu défendre correctement ses chances. Il a été condamné à courir le nez au vent tout au long de la course et n’avait plus de jus dans l’emballage final.
Avec un bilan de quatre victoires en trois journées, l’association R.Gujadhur-Durso a démarré du bon pied et Rameshwar Gujadhur n’aura que des éloges pour son nouveau cavalier. « Lets keep our fingers crossed, I think we have a good jockey. In fact, I must say that we have a very good jockey in order not to disgrace him. We’re happy with the way things are going. He’s a very quiet man, a well-educated man and I’m very happy with him. »