photo illustration

Si des changements positifs ont été effectués dans le secteur de la pêche après une décennie, Judex Ramphul, président du syndicat des pêcheurs, estime que « d’autres choses » pourront être accomplies.

« Si notre mémoire est prise en compte, nous ferons une belle avancée », dit-il après la présentation de ses propositions pour le prochain budget. « Nous ne voulons pas demeurer dans un système assisté mais nous voulons être de vrais opérateurs », ajoute-t-il, faisant référence à un bateau qui sera bientôt dans les eaux mauriciennes.

Il avance qu’avec la pêche semi-industrielle, les pêcheurs « pourront sortir de la situation dans laquelle ils se trouvent ». Parmi ses propositions, Judex Ramphul souhaite la formation des jeunes pour assurer l’avenir de ce secteur et offrir une compensation pour les pêcheurs partant à la retraite.