De retour d’une visite officielle en Inde hier matin, le Premier ministre, dans une déclaration au Mauricien, a fait comprendre que la fourniture des produits pétroliers de Mangalore Refineries est assurée. Navin Ramgoolam a également affirmé avoir eu l’assurance du Premier ministre indien Manmohan Singh qu’en ce qui concerne la Convention de non double imposition, l’Inde ne fera rien de susceptible de nuire aux intérêts de Maurice.
Le Premier ministre a dès son arrivée hier présidé à la réunion du conseil des ministres. Lors de son séjour en Inde, il était accompagné de son épouse Veena, d’Arvin Boolell, ministre des Affaires étrangères, de Cader Sayed Hossen, ministre de l’Industrie et du Commerce, et de responsables de haut niveau. Une importante délégation comprenant des représentants des principaux secteurs économiques a également accompagné le PM.
Un communiqué conjoint diffusé à l’issue de la visite officielle en Inde rappelle que le Premier ministre a visité Rajghat pour rendre hommage à la mémoire du Mahatma Gandhi. Il a aussi rencontré le Premier ministre indien Manmohan Singh, la présidente de l’Inde Pratibha Patil et le vice-président indien Shri M. Hamid Ansari.
Les discussions entre le Premier ministre mauricien et son homologue indien ont porté sur les questions bilatérales, régionales et internationales d’intérêt commun. Les pourparlers officiels entre l’Inde et Maurice ont eu lieu dans une atmosphère extrêmement chaleureuse, cordiale et amicale qui reflète les relations spéciales et uniques entre les deux pays, soutient le communiqué.
Navin Ramgoolam a reçu Shri Pranab Mukherjee, ministre des Finances, Shri Jaipal Reddy, ministre du Pétrole et du gaz naturel et Smt. Preneet Kaur, ministre d’État aux Affaires extérieures. Il a aussi rencontré Sonia Gandhi.
Navin Ramgoolam et Manmohan Singh ont rappelé les liens historiques et culturels basés sur les fondements de parenté et de partage du patrimoine et des valeurs communes entre les deux pays. Ils ont réitéré une foi inébranlable et un engagement envers la démocratie, le développement et la paix.
Par ailleurs, le gouvernement indien a annoncé une offre d’un ensemble de mesures économiques, y compris une ligne de crédit de US $ 250 M (Rs 7,5 milliards) et un don de US $ 20 M (Rs 600 M).
Les deux dirigeants ont convenu de renforcer la coopération pour assurer la sécurité dans la région de l’océan Indien à travers les programmes de surveillance de la zone économique exclusive, d’échange d’informations, de renforcement des capacités et l’élaboration d’un cadre juridique efficace contre la piraterie.
Les deux dirigeants ont souligné la nécessité d’intensifier la coopération pour relever les défis rencontrés par les pays riverains de l’océan Indien, y compris le renforcement de l’Indian Ocean Rim Association pour la coopération régionale (IOR-ARC). Maurice a promis son plein soutien à l’IOR-ARC, dont la présidence est actuellement assurée par l’Inde.
Les deux dirigeants ont examiné les progrès réalisés jusqu’à présent dans la coopération en matière d’hydrographie entre l’Inde et Maurice. Les deux parties ont convenu que six ans de coopération bilatérale en matière d’hydrographie ont conduit à la réussite de la préparation de nouvelles cartes de navigation des eaux mauriciennes.
Les deux parties ont noté que la réunion du Groupe de travail mixte sur DTAC a eu lieu du 21 au 23 décembre 2011 dans une atmosphère amicale, constructive et positive. Les deux parties ont convenu de poursuivre les discussions.
Navin Ramgoolam a adressé une invitation au Premier ministre indien Manmohan Singh en vue d’une visite à l’île Maurice. L’invitation a été acceptée et il a été convenu que les dates de la visite seront finalisées par la voie diplomatique.