Après la rupture des négociations entre le Parti travailliste et le MMM au sujet d’une alliance électorale et du projet de IIe république, le Premier ministre et leader du Labour, Navin Ramgoolam, a confirmé que le rappel de l’Assemblée nationale se fera « kuma lalwa (réforme électorale) paré ». Il commentait les développements sur l’échiquier politique du week-end à la fin de la cérémonie pour le lancement du Child Protection Register à l’occasion de l’International Day of the African Child 2014 au Mahatma Gandhi Institute.
Sur ton des plus ironiques, le Premier ministre a souhaité bonne chance à « lalyans bouillabaisse » en faisant allusion aux spéculations d’une éventuelle alliance de l’opposition comprenant le MMM, le MSM et le PMSD. « Mwa mo ti anvi fer kelke soz de byen », devait-il ajouter au sujet de l’alliance électorale avortée entre le PTr et le MMM. Il devait accuser des journalistes d’avoir mis le mot « ultimatum » dans la bouche du leader du MMM, mot qui a accéléré la détérioration des relations entre le Labour et le MMM.
Au sujet du prochain rappel de l’Assemblée nationale, le Premier ministre a confirmé que tel sera le cas aussitôt que « lalwa (sur la réforme électorale) paré ». Toutefois, il n’y a eu aucune précision officielle si le projet de loi en question concerne le Constitutional Electoral Reform Amendment Bill (CERA) ou les Transitional Provisions pour la reprise des travaux parlementaires.