Ramlo Appadoo

Candidat aveugle du MMSD lors des dernières élections à Savanne/Rivière-Noire, Ramlo Appadoo estime que des places auraient dû être réservées aux handicapés sur la “party list”, et ce, dit-il, afin que la voix des personnes handicapées soit représentée à l’Assemblée nationale. Il regrette que les gouvernements successifs n’aient pu concrétiser l’adoption d’un Disability Bill

Ramlo Appadoo, habitant de Bambous, a été candidat à une élection générale pour la première fois en 1995 dans la circonscription No 8 (Moka/Quartier-Militaire). Il s’était présenté en indépendant. Toutefois, en 2014, Eric Guimbeau, leader du MMSD, a entendu son appel et l’a invité à se présenter sous la bannière de son parti.

Son handicap n’empêche pas Ramlo Appadoo de s’intéresser à la politique active. Même en étant aveugle, il se dit déterminé à se battre pour faire entendre la voix des personnes handicapées.

Disability Bill

Il réagit ainsi aux propositions de réforme de Pravind Jugnauth, estimant que tout comme c’est le cas pour les femmes, des places doivent être réservées aux personnes handicapées à l’Assemblée.

Il suggère que la “party list” de chaque formation pour la proportionnelle comprenne des personnes handicapées. Il s’explique : « Il est important que nous soyons représentés pour défendre nos droits. Aucun parti au gouvernement ou à l’Assemblée ne s’est intéressé à cela. La preuve : ils ont tous parlé d’un projet de Disability Bill, mais cela ne s’est pas concrétisé jusqu’ici. » Ramlo Appadoo fait remarquer qu’en Afrique, les personnes souffrant d’un handicap sont incluses dans la “party list”.

En ce moment même, au Sénégal, les handicapés ont formé leur propre parti et présenteront leurs propres candidats à la présidentielle. « Vu que nous sommes 60 000 personnes handicapées à voter, on aurait dû avoir trois sièges réservés pour nous. Une vraie réforme doit prendre en considération toutes les composantes de la population. Malheureusement, ici, tout se fait en “piece-meal”. » Il est d’avis que l’une des raisons expliquant pourquoi les gouvernements hésitent Candidat aveugle du MMSD lors des dernières élections à Savanne/Rivière-Noire, Ramlo Appadoo estime que des places auraient dû être réservées aux handicapés sur la “party list”, et ce, dit-il, afin que la voix des personnes handicapées soit représentée à l’Assemblée nationale. Il regrette que les gouvernements successifs n’aient pu concrétiser l’adoption d’un Disability Bill. à adopter un Disability Bill est qu’il faudra réaménager tous les bâtiments du gouvernement pour les rendre accessibles aux personnes handicapées. « Il faudra investir au moins Rs 5,7 Mds pour rendre accessibles les bâtiments, incluant les hôpitaux publics. »

Il rappelle que Maurice est signataire de plusieurs conventions pour le respect des droits des handicapés, mais qu’elle ne les met pas en pratique. « Tous les dix ans, Maurice doit présenter son rapport sur la situation des handicapés. Malheureusement, ces rapports ne reflètent pas la réalité. » Faisant référence à la “carer’s allowance”, versée aux personnes invalides pour s’attacher les services d’un garde malade, il souligne que celle-ci est à Rs 3 000, alors que le salaire minimum est à Rs 9 000. « Il y a beaucoup de choses qui ont été faites pour les handicapés, mais il y a encore des manquements.

D’où la nécessité d’avoir nos représentants à l’Assemblée pour faire entendre notre voix. » Pour les prochaines éle ctions, Ramlo Appadoo prévoit de se porter candidat au No 19 (Stanley/Rose- Hill). Selon toutes probabilités, il se présentera une nouvelle fois sous la bannière du MMSD car étant toujours en con