Danny Richardson ne fait rien au petit bonheur. Ex-champion de roller, il a initié cette passion aux jeunes. Et ce dimanche 2 septembre à travers le Maurollers Skating Club, il organise, l’Eco Fun Rando, une randonnée populaire pour jeunes et adultes à partir de 9 h 30 à la municipalité de Beau-Bassin/Rose-Hill. Les objectifs : promouvoir le roller, le skateboard, le BMX et sensibiliser les jeunes à la protection de l’île (Ride Green Anytime Anywhere). Le public y est invité.
Ce solide gaillard au corps tatoué n’est pas Monsieur Muscles mais champion national de roller et coach. Neuf ans depuis qu’il est passé au statut d’entraîneur, Danny Richardson a eu l’occasion de peaufiner son art, notamment à La Réunion. Si faire du roller peut paraître à première vue une discipline casse-cou, Danny Richardson sourit et explique que c’est avant tout un sport qui permet de se maintenir en forme tout en s’amusant avec les amis. « D’autres le verront aussi comme un sport à haut niveau qui englobe la figure acrobatique, le hockey, la vitesse, l’endurance… Pour être champion, il faut plus que la détermination ou la passion, il faut la maîtrise. Il y a une manière de se tenir sur les rollers, de prendre ses marques et surtout de savoir avancer sans se blesser. C’est un sport très athlétique. » Lui-même a commencé à s’entraîner alors qu’il n’avait que neuf ans. « J’ai été un des premiers champions en 2003. Il faut bien s’entraîner, connaître le terrain et surtout choisir de bons spots d’entraînement. »
Sensibilisation
Danny Richardson explique qu’à Maurice, il n’y a pas vraiment une culture de ce sport. D’où la mise sur pied du Eco Fun Rando. « Cette activité permettra aux gens de mieux comprendre le roller qui se veut aussi un moyen non polluant pour se déplacer. On veut également sensibiliser les gens à la protection de l’environnement propre et le roller semble être un sport tout indiqué pour. » Danny Richardson ne veut pas s’arrêter à ce premier événement dont le coup d’envoi sera donné dimanche. « En octobre, il y aura des déplacements sur La Réunion, et les élèves qui ont démontré une certaine maîtrise à mon cours s’entraîneront à un autre niveau. Je souhaite les amener à concourir aussi en Europe. Il faut des endroits sécurisés à Maurice pour pouvoir s’entraîner. »
Pour ses séances d’entraînement les samedis et dimanches, Danny Richardson distingue quatre niveaux de difficulté — piétineur, rouleur, patineur et patineur confirmé —, et cinq points fondamentaux à connaître — la glisse, se déplacer, se diriger, s’arrêter, sauter et se retourner. Le coach reconnaît que pratiquer ce sport n’est pas donné car, dit-il, une paire de rollers peut même coûter dans les Rs 16 000. « C’est une réalité et ce sport est grandement considéré comme étant un luxe. » Revenant à ses cours, le coach dira qu’il n’y a pas d’âge pour s’entraîner. « À La Réunion, il y a un vétéran de plus de 79 ans qui pratique encore le roller. »
Concernant ce grand événement qui se tient dimanche, « on compte sur la participation de tous les Clubs FX2, RRR, des élèves de Nicolas, les élèves des écoles, des enfants, des jeunes et adultes pratiquant cette activité (en loisir ou en compétition) et des parents. Marchons ensemble pour faire valoir ce sport. J’invite les passionnés de cette discipline à me contacter sur le 9711525 ou par courriel mauroller.sc@gmail.com ».
Danny Richardson a précisé qu’il n’y a aucun frais de participation à cet événement. « Équipez-vous simplement de vos rollers et de vos protections et venez vous amuser. Le roller est un sport fun et écolo. »
Le programme…
C’est ce dimanche que se tient aux alentours de 10 h, l’Eco Fun Rando. Le coup d’envoi sera donné au SSS Ébène (filles) et le trajet est comme suit : Belle-Rose, Quatre-Bornes, La Louise et Jumbo Phoenix. Également au programme : une démonstration de roller sur le parking de Jumbo Phoenix vers midi. L’invitation est lancée à tous les clubs de roller et à tous les initiés.
Par ailleurs, Danny Richardson offre aussi des cours d’initiation aux intéressés le samedi à 16 h au centre commercial, à Phoenix, et le dimanche à 9 h au SSS Ébène (Filles). Le coût est de Rs 1 500 par trimestre.