Ce furent aux Racing Stewards de trancher suite à l’objection de Nooresh Juglall (François Bernadus) qui estimait avoir été gêné par Casey’s War à envron 125m de l’arrivée. Après de longues minutes pendant lesquelles les parties concernées purent s’exprimer, il fut décidé de maintenir l’ordre d’arrivée. Du coup, l’écurie Maingard accrochait sa première victoire dans une épreuve principale cette saison. Ce fut aussi la toute première victoire de l’écurie en l’absence de l’entraîneur.
Concernant la gêne subie par François Bernardus – c’en fut une -, il est vrai que dire que Casey’s War changea de ligne quand il fut dirigé vers l’extérieur pour attaquer Eskimo Roll. Il est aussi vrai qu’Azapel, qui était complètement à l’extérieur, versa à l’intérieur pour fermer le passage qu’il y avait entre Casey’s War et lui. Ce qui fit pencher la balance en faveur de Casey’s War fut que le premier à changer de ligne fut Azapel et que la contribution de Casey’s War dans la gêne de François Bernardus ne put être vraiment évaluée par les Racing Stewards. Il faudrait également souligner que François Bernardus ne s’était pas engagé dans l’espace qui existait entre Azapel et Casey’s War. Reste que le cheval de l’écurie Hurlywood fut gêné et fut repris par son jockey et fut même débalancée quand il se retrouva proche des postérieurs de Casey’s War. Cette non-rétrogradation de Casey’s War fut diversement commentée vu que, selon certains, la monture de Robbie Burke gêna celle de Nooresh Juglall, alors que d’autres avancent que si Azapel n’avait pas, lors de son changement de ligne, emmené François Bernardus à se diriger plus à l’intérieur, il n’y aurait pas eu de gêné, même si Casey’s War avait été déboîté par son jockey.
Pour en revenir à la course, Wieland avait pris la direction des opérations dans le but réduire l’épreuve au maximum pour conserver suffisamment de ressources. Eskimo Roll s’était placé dans son dos mais resta quand même en retrait, à environ deux longueurs. Casey’s War était troisième et on vit que Robbie Burke le montait en confiance. Il ne s’inquiéta pas quand Azapel vint à son extérieur. Le nouveau François Bernardus était quatrième. Ice Axe se retrouva en épaisseur et fut repris par son jockey qui le plaça derrière Intercontinental. Gemmayaze Street était dernier avant d’amorcer sa progression à la mi-descente.
Devant, les positions restèrent inchangées avec Wieland menant le peloton vers la ligne droite finale, mais tout restait possible. Casey’s War fut déboîté et Azapel revint vers le milieu de la piste. Casey’s War fut alors contraint d’aller un peu plus vers l’extérieur quand Eskimo Roll changea de ligne à son tour. François Bernardus continua sa route à l’intérieur pour revenir sur Casey’s War, qui conserva néanmoins une courte encolure d’avance. Eskimo Roll s’accrocha à la troisième place et le troisième accessit revint à Gemmayaze Street, qui maintint son effort jusqu’au but. Intercontinental, Azapel et Ice Axe terminèrent dans la même foulée. Wieland se retrouva à quelque quatre longueurs.
Si la troisième fut la bonne pour Casey’s War, l’écurie Hurlywood ne put réediter la même performance réalisée avec Pierneef la semaine dernière. Reste que la deuxième place de François Bernardus démontre qu’il faudra compter avec les nouvelles unités de cet établissement à l’avenir.