L’entourage de Lucky Valentine a finalement vu juste en lui préférant cette épreuve à la cinquième. Non seulement s’est-il illustré à un échelon supérieur, mais il a aussi permis à son établissement et à son jockey d’étendre leur winning trend car c’est respectivement les onzième et dixième semaines consécutives qu’ils se retrouvent dans le winner’s enclosure. Toutefois, le fait marquant de ce rendez-vous a été incontestablement le quadruple de Swapeneel Rama. Bénéficiant d’une full card, le Mauricien a fait feu de tout bois en début de journée avec Kentucky Bluegrass, Karraar et Harba dans les première, deuxième et troisième épreuves respectivement avant de clore le meeting avec le vieux mais toujours vert Constellation qui a 11 ans, a remporte sa neuvième course au Champ de Mars. On retiendra aussi la victoire de Sanish Ramgopal avec Step To Fame pour le compte de l’entrainement Narang et celle de Mark Neisius avec l’outsider Mojo G pour celui de Raj Ramdin.
Même s’il montait de classe, Lucky Valentine avait une belle carte à jouer samedi dernier. Tout d’abord en raison de son handicap favorable, ensuite parce qu’il avait hérité de l’as dans les boîtes de départ mais aussi du fait qu’il avait poussé un certain Chinese Gold dans ses derniers retranchements quelques semaines plus tôt. Si on considère que ce dernier a failli remporter une course de Gr1 à sa dernière sortie, il fallait accorder de très bonnes chances à Lucky Valentine, même s’il était aligné à un échelon supérieur.
Dans ce champ composé majoritairement de finisseurs, il ne fallait pas chercher loin comme tactique pour l’élève de Rameshwar Gujadhur. Ce dernier se porta aux avant-postes sans que son jockey ne le sollicite mais fut vite rejoint par Charles Lytton qui fit preuve d’une bonne vitesse intiale. En troisième position on retrouva Donnie Brasco qui, anticipant sans doute un manque de train, courut plus proche du pas et qui précéda Kalinago, Top Jet, Silver Bluff, Ashanti Gold, Assegai et Soweto Slew.
Si les deux meneurs se retrouvèrent pratiquement sur la même ligne à un certain moment, Mansour coupa court aux intentions de Ramgopal en insistant pour garder la position tête et corde. L’apprenti-mauricien n’eut d’autre choix que de placer sa monture en deuxième position, mais il le fit de façon illicite, gênant considérablement Donnie Brasco et surtout Top Jet qui durent être repris par leurs jockeys respectifs. Ramgopal fut trouvé coupable de reckless riding et écopa de quatre semaines de suspension. Cet incident, intervenu au poteau des 1000m, fut le tournant majeur de cette épreuve car il anéantit toutes les chances de Donnie Brasco et Top Jet qui, sur le papier, étaient les principaux challengers du favori. Lucky Valentine, lui, en profita pour accentuer son avance à l’avant.
Donnie Brasco, qui avait perdu sa position suite à l’incident provoqué par Charles Lytton, tenta de se donner une nouvelle chance en progressant en dehors de ce dernier au bas de la descente, emmenant dans son sillage Top Jet mais c’était évident que sa tâche n’allait guère être facile.
Lucky Valentine aborda la dernière ligne droite avec beaucoup de prétention. Vu l’effort fourni pour se rapprocher de la tête de la course, Donnie Brasco fut le premier à jeter les armes. En revanche, Charles Lytton à l’intérieur et surtout Top Jet à l’extérieur se firent menaçants. Sentant que sa monture allait peut-être trouver les derniers mètres difficiles, Donavan Mansour sortit la cravache et jeta tout son poids dans la bataille. Sous la poigne du Sud-Africain, Lucky Valentine puisa dans ses réserves pour prolonger son effort jusqu’au bout et conserver l’avantage sur Top Jet et Charles Lytton. Belle fin de course de Silver Bluff qui vint coiffer Donnie Brasco. Après la course et après une longue délibération des Racing Stewards suite à la réclamation de l’entraîneur de Donnie Brasco pour la gêne subie par ce dernier, Charles Lytton fut déclassé au profit de Silver Bluff et Donnie Brasco. Temps de la course: 1.25.33