La All Civil Service Employees and Other Unions Federation (ACSEF) a organisé hier matin un atelier de travail sur les guidelines du PRB. Cette activité avait pour but d’aider ses membres à mieux préparer leurs mémoires en vue des consultations pour le PRB 2016 qui commencent en août prochain. Les officiers du bureau du PRB ont guidé les représentants syndicaux sur la manière de préparer leurs réclamations et de remplir le « job description form ».
Cet atelier de travail s’est déroulé en présence du directeur adjoint du bureau du PRB, Jaivarasen Curpen Naik. Il a d’emblée expliqué que l’institution était à l’écoute des syndicats et qu’il essaie de répondre à leurs besoins dans les paramètres existants. Et de préciser : « Le bureau du PRB ne négocie pas. Nous écoutons, nous consultons, nous faisons des recommandations et nous discutons, après la publication du rapport. »
C’est pour cela, a-t-il ajouté, que ceux appelés à faire des réclamations doivent connaître les paramètres et le mécanisme du système. Il a aussi rappelé que le bureau a sous sa responsabilité les conditions d’emploi de 50 000 fonctionnaires dans 25 ministères avec 50 départements différents. Ajouté à cela il y a 24 000 personnes dans les corps parapublics et les collectivités locales, sans compter 25 000 retraités ainsi que les ministres et parlementaires. « C’est pour cela que nous vous demandons d’être brefs et précis dans les documents que vous nous soumettez. Focalisez-vous sur les points les plus importants. »
Jaivarasen Curpen Naik a aussi fait ressortir qu’il existe deux considérations importantes dans la rédaction d’un rapport : l’inflation et le salary ratio. « Dans chaque rapport, nous essayons d’apporter des améliorations. Ces dernières années par exemple, nous avons revu le maternity leave et le duty free pour les voitures a été étendu à un plus grand nombre de personnes. »
Il n’a pas manqué d’ajouter qu’en retour, le public attend un bon service. « Nous faisons de notre mieux pour vous satisfaire, mais vous aussi, faites de votre mieux pour améliorer le service envers les citoyens. »
De son côté, Vinod Seegum, président de l’ACSEF, a souligné que la fédération a beaucoup de respect pour le bureau du PRB, même si elle n’est pas toujours d’accord avec certaines décisions. Il a souhaité que le rapport du PRB 2016 soit « équitable et acceptable » et qu’il ne nécessitera pas la mise en place de plusieurs comités pour travailler sur les anomalies comme cela a été le cas pour le rapport 2013. « Quand une autre personne doit venir corriger les anomalies, cela laisse planer des doutes sur les compétences de ceux qui ont rédigé le rapport. »
Abordant la question d’alignement salarial des teachers/senior teachers qui devait prendre effet cette année, il a déploré le « blocage au niveau du Chef de la Fonction publique. » Dans le même souffle, il a laissé entendre que les instituteurs n’hésiteront pas à redescendre dans la rue si la situation perdure.
Pour ce qui est du rapport 2016, Vinod Seegum a fait comprendre que son syndicat a déjà préparé son mémorandum et que cet atelier permettra de faire le « fine-tuning. » Le bureau du PRB commencera les consultations en août prochain.