Rezistans ek Alternativ, qui est au premier plan de la lutte contre le communalisme dans le système politique, se félicite de la proposition pour une élimination du Best Loser System dans le rapport du Pr Guy Carcassonne et de ses collaborateurs Pere Vilanova et Vernon Bogdanor. C’est ce qu’a laissé comprendre ce matin au Mauricien Ashok Subron, un des animateurs de Rezistans ek Alternativ et du Blok 104 dans une première réaction.
Ashok Subron ne manque pas également de souligner l’état de confusion dans lequel se trouvent les partis politiques, prisonniers du clientélisme communal pour survivre électoralement. Entre-temps, l’attention demeure braquée sur le Privy Council à Londres, qui doit rendre demain après-midi son verdict dans l’appel réclamant l’élimination de toute déclaration communale des candidats à des élections générales, fondement même pour la nomination de députés correctifs.
Rezistans ek Alternativ n’a pu s’empêcher de dresser un parallèle entre l’affaire des candidatures rejetées aux dernières élections, avec les Law Lords britanniques ayant fixé le jugement pour demain après-midi et la décision du Premier ministre Navin Ramgoolam de rendre public le rapport Carcassonne sur la réforme constitutionnelle, dont du système électoral. « Sa li pa ditou enn kwinsidans. Li demontre pwisans ki kanpayn Rezistans ek Alternativ ek so bann alye (Blok 104) pe amene kont kominalism dan sistem politik. Li kler ki se kanpayn Rezistans ek Alternativ, o-nivo politik ek legal, ki pe kre kondisyon politik pou fors bann parti tradisyonel pou amenn enn reform elektoral ek eliminn prinsip mem kominalism instisyonalize dan sistem politik », déclare Ashok Subron.
Dans une première analyse sommaire des propositions de réforme soumises par le Pr Carcassonne et ses deux assesseurs, le porte-parole de Rezistans ek Alternativ ajoute que « observasyon Pr Carcassonne lor Best Loser System ek nesesite ki BLS antrene pou kandida klasifye zot mem anterm kominal dan eleksyon zeneral deza reprezant enn viktwar pou Rezistans ek Alternativ, avan mem Zizman Privy Council, ki pou rande dime trwa zer ».
Toutefois, Rezistans ek Alternativ approfondit son analyse en mettant en juxtaposition la position adoptée par le Leading Counsel du gouvernement devant le Conseil Privé, Me Geoffrey Cox, le 26 octobre pour souligner une contradiction majeure. « La publication du rapport Carcassonne expose une contradiction grotesque dans laquelle se trouve le gouvernement. Au Privy Council, il y a quelques semaines, Me Cox n’avait-il pas soutenu que la classification communale a pour principal objectif de renforcer la démocratie », ajoute Ashok Subron en citant des extraits de ces interventions devant le Privy Council.