28,9 % des travailleuses du sexe sont infectées par le VIH/Sida, selon les principales conclusions et recommandations du rapport d’enquête de surveillance biologique et comportementale auprès des travailleuses du sexe effectuée à Maurice en août 2010. Cette enquête a été menée par le Dr Lisa Johnson, consultante auprès de l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime, avec la collaboration du ministère de la Santé et de la Qualité de la vie.
Les principales conclusions sont que plus de 50 % des travailleuses du sexe sont âgées entre 20 et 34 ans ; 38,9 % des travailleuses du sexe sont mariées et 43,9 % sont célibataires ; 81,9 % des travailleuses du sexe dépendent exclusivement du travail sexuel ; 73,5 % des répondantes consomment de l’alcool, 28,3 % utilisent des drogues (illégales) non injectables et 37,4 % prennent des drogues (illégales) injectables ; 60,3 % des répondantes ont indiqué qu’elles ne se sont jamais soumises à des tests de dépistage du VIH ; et 28.9 % des travailleuses du sexe sont infectées par le VIH/Sida.
Le ministère de la Santé et de la Qualité de la vie a déjà initié des mesures pour la mise en oeuvre des recommandations du rapport relatives à la prévention et au traitement du VIH et de l’hépatite.