Le rapport de 55 pages réalisé par Insight Forensics Ltd., à la demande de l’actuel comité exécutif de la Mauritius Football Association (MFA) en septembre dernier, pour faire la lumière sur la gestion des Goal Projects II & III (entre novembre 2006 et décembre 2010) semble accablant.
Ce rapport relève plusieurs cas d’irrégularités. Avec l’absence de procès-verbaux, il se trouve que le comité exécutif de la MFA n’était presque pas mis courant des décisions prises, particulièrement sur le plan financier, par le sous-comité chargé de ces projets.
Depuis une semaine, les membres de l’actuel comité exécutif de la MFA sont en possession de ce rapport. Selon nos informations, ils devraient se rencontrer demain juste avec l’assemblée générale afin de passer en revue le document et par là même donner leur point de vue. Même si après la distribution de ce rapport c’est le calme plat, tout porte à croire que des actions légales pourraient être initiées à l’encontre de ceux pointés du doigt dans le rapport.
Le coût des Goal Projects II & III, approuvés par le Goal Bureau de la FIFA, était estimé à $ 400 000 (?Rs 12M) chacun. Ce projet avait pour but la contruction du centre technique, des terrains de football avec des facilités d’éclairage et aussi d’améliorer le bloc administratif, entre autres.
Le rapport a décelé plusieurs maldonnes qui ont causé de sérieux préjudices à l’administration du football d’alors, avec le surcoût du projet d’au moins Rs 10M. Le rapport fait ressortir que dans certains cas il n’y a pas eu d’appels d’offres pour l’allocation des travaux à être entrepris.
« Our documentary review indicated that regardless of the above mention, decision for Tianli to continue with the work, Mr Modelli of Fineway Sandy Works Ltd., was appointed as subcontractor to complete remaining works. No document was made available to us, to show any approval by any committee, including the Managing Committee. Moreover, other sudcontractors were also involved in the completion of the remaining works », souligne le rapport.
Ce document n’a fait que remettre en cause certaines failles dans les procédures, prenant ainsi à contre-pied la FIFA concernant certaines décisions. Une fois le rapport rendu public, l’actuel comité de la MFA redoute une intervention au niveau de la FIFA et la tournure que peut prendre cette affaire.
———————————————————————————————————————————
Les recommandations du rapport
Any remedial action contemplated by the MFA would nessecite more transparency and sharing of information between the NMC (National Managing Committee) and the Sub-Goal Committee. The Secretary must keep a minutes of book for all committee meetings as required by Rules of the MFA.
There should be a monthly reconciliation of accounts and proper maintaining and filing of accounts in relation to expenses effected by the MFA.
Our interviews revealed strong differences among the members of the Committee. It is important that these issues be addressed for the Association to move forward in an efficient and effective way.
Proper anti-fraud frameworks, code of ethics and policies should be implemended to ensure that transparent procedures are in place in accordance with good governance principles. Standard financial procedures must be implemented for all projects undertaken by the MFA.
A proper framework covering the prevention, detection and reporting of fraud should be implemented by management to improve the situation within the Association. It is essential that appropriate staff fraud awareness training is conducted, and due consideration is given to the setting up of an independant external « Whistleblowing helpline ». Members and employees will then have the opportunity to report fraudulent cases and other malpractices, in all confidence and without fear of victimisation or reprisals.