La Banque Mondiale prévoit un taux de croissance de 3,4% de l’économie mauricienne cette année, taux qui devrait grimper à 4% en 2014 et 4,2% en 2015. Ces estimations sont contenues dans le dernier rapport de l’institution financière internationale sur les perspectives économiques mondiales, qui vient d’être publié. La BM y souligne que les risques émanant des économies avancées se sont atténués et que la croissance se raffermit malgré la poursuite de la contraction économique de la zone euro. Selon elle, la reprise sera modeste dans les pays en développement, en raison des contraintes de capacités de plusieurs pays à revenu intermédiaire.
La BM anticipe un taux de croissance du Produit Intérieur Brut (PIB) mondial d’environ 2,2 % pour cette année, taux qui pourrait passer à 3 % en 2014 et à 3,3 % en 2015. Selon les dernières projections, le taux d’augmentation du PIB des pays en développement serait de l’ordre de 5,1 % en 2013 puis augmenterait pour atteindre 5,6 % en 2014 et 5,7 % en 2015. La BM explique qu’en Afrique du Sud, au Brésil, en Inde, en Russie et en Turquie, la croissance est freinée par l’existence de goulots d’étranglement au niveau de l’offre. « Bien que les risques extérieurs se soient atténués, il est peu probable que ces pays puissent afficher des rythmes de croissance aussi rapides qu’avant la crise à moins que les réformes axées sur l’offre ne soient menées à bonne fin », soutient-elle. La croissance a aussi connu un ralentissement en Chine par suite des efforts menés par les autorités de ce pays pour rééquilibrer l’économie. Pour ce qui est des tendances dans les différentes régions, il est estimé que la croissance devrait cette année atteindre 7,3 % en Asie de l’Est et Pacifique, 2,8 % en Europe et Asie centrale, 3,3 % en Amérique latine et Caraïbes, 2,5 % au Moyen-Orient et Afrique du Nord, 5,2 % en Asie du Sud et 4,9 % en Afrique subsaharienne.
Le tableau des performances attendues des pays faisant partie de la région d’Afrique subsaharienne fait voir que c’est la Sierra Leone qui réaliserait la meilleure performance avec une croissance de 17,1%, suivie de la Gambie (10,7 %), de la République Démocratique du Congo (8,2 %), de la Côte d’Ivoire (8 %) et du Ghana (7,8 %). Les performances les plus faibles seraient réalisées par le Swaziland (0,8 %), le Soudan (1 %), l’Afrique du Sud et le Zimbabwe (2,5 %).