Dany Philippe du Collectif Urgence Toxida

Dany Philippe du Collectif Urgence Toxida a réagit face à la publication du rapport Lam Shang Leen. Ce dernier dit accueillir favorablement la décision du Premier ministre de rendre public ce rapport qui était attendu avec patience.

« Ils ont rendu un rapport quasi parfait sur tous les aspects. Il est logique et responsable que la commission fasse preuve de prudence en ce qu’il s’agit de l’utilisation du cannabis à des fins médicinales en attendant que l’Organisation Mondiale de la Santé donne ses positions sur le sujet. Mais la recommandation d’un débat dépassionné sur le cannabis en tenant en compte les dernières avancées sur le sujet est en soi une avancée énorme. Il n’y a pas longtemps encore, la question était taboue. Je suis soulagé que l’importance d’une politique de réhabilitation des condamnés pour consommation de drogue ait été considérée. Car la récente prise de position du ministre Mentor laissait craindre une volonté de répression de toutes parts. En tant que travailleur social, je me réjouis que l’accent ait été mis sur la restructuration des centres de réhabilitation. Maintenant, il nous faut faire campagne, parcourir le pays et nous battre pour que l’État vienne avec des mesures qui prennent en main les personnes affectées par le fléau de la drogue synthétique, d’autant plus que le rapport en fait clairement mention. Je suis pour un comité multidisciplinaire où ministres, travailleurs sociaux, hommes de loi et médecins se rejoignent dans un même esprit pour mettre un frein à la mise à mort de nos enfants.»