Après Me Rex Stephen, c’est au tour de l’avocat Anupam Kandhai de faire face à une interpellation de l’Independent Com- mission against Corruption (ICAC) dans le cadre des enquêtes de la “task force” instituée pour faire la lumière sur les “findings” du rapport “Rotin Bazar” de la commission d’enquête sur la drogue.

L’avocat devrait apporter des éclaircissements au sujet d’une amende de Rs 306 000 qu’il aurait, semble- t-il, réglée au nom du prisonnier pour trafic de drogue Jackson Kamasho le 3 février 2016. Sauf que lors son passage devant la commission d’enquête du juge Paul Lam Shang Leen, l’homme de loi avait affirmé que c’est Sanjeev Nunkoo qui avait effectué ce versement. Mais les documents de la prison attestent toutefois que c’est bien l’avocat qui a effectué ce paiement mais qu’il a obtenu un reçu au nom de Sanjeev Nunkoo.

Ce dernier avait catégoriquement nié avoir payé l’amende de Rs 306 000 pour Kamasho, affirmant qu’il ne disposait pas d’une telle somme.L’ICAC devrait aussi interroger Anupam Kandhai sur les sommes créditées à son compte, notamment un montant de Rs 300 000 et une autre de Rs 175 000. Il avait, devant Paul Lam Shang Leen, affirmé qu’une partie de cet argent provenait de la vente d’une voiture.

Les hommes de Navin Beekarry éplucheraient aussi les acquisitions immobilières de l’avocat, dont le bureau de Me Raouf Gulbul, à la Sterling House, en septembre 2013 pour Rs 1,9 million. Le rapport “Rotin Bazar” avait mis en avant que les montants dont disposait Kandhai en banque ne pouvaient soutenir financièrement ses acquisitions, à moins qu’il n’ait pas « faithfully declared all his income », ce qui constituerait aussi un délit.

Quant au bras droit de “Me Devir Lanket”, Me Athon Murday, il a été convoqué par les hommes de l’ACP Devanand Reekoye au sujet de sa présence au fameux rendez-vous de Saint-Pierre durant lequel le “Big Black Bag” avait été réceptionné. Lors de son audition en novembre 2016, Athon Murday s’était fait cuisiné par Paul Lam Shang Leen en raison des réponses qu’il fournissait, visiblement incohérentes.

L’avocat proche de Raouf Gulbul avait déclaré qu’il ne savait pas ce qui se trouvait dans sa voiture ce soir-là. L’ancien juge lui avait alors indiqué que le “Big Black Bag” contenait plus de Rs 9 millions. Les enquêteurs du CCID devraient le questionner et rechercher plus de détails au sujet de cette rencontre dans la circonscription No 8 alors que Raouf Gulbul était candidat MSM dans la 3e circonscription de Port-Louis.