Après son premier album solo intitulé Kreatir en danze, sorti en 2014, Ras Do revient à la charge avec Omaz. L’habitant de Pailles nous propose un opus de neuf titres avec l’intention de délivrer des messages de conscientisation à travers le reggae et le seggae. Un album dans la lignée du précédent, avec des mélodies qui font bouger.
Avec ce deuxième album en deux ans, Ras Do veut marquer de son empreinte l’industrie musicale locale. Après un assez convaincant Kreatir en danze, lancé en 2014, revoilà la moitié du duo Ras Poldo volant de nouveau de ses propres ailes avec Omaz.
Ras Do plaît dans son style. Son reggae et son seggae ont leur propre identité. Chaque morceau est habilement travaillé, les mélodies prennent aux tripes et incitent à la découverte de l’univers du chanteur.
En neuf titres, le chanteur tente de véhiculer ses messages, espérant éveiller les consciences. “Se enn album moral. Mo pe fer enn bann mesaz traverse. Mo pe dir se ki mo anvi dir avek lamizik, mo anvi ki dimounn pran konsians se ki pe arive”, confie-t-il.
Le chanson-titre de l’album, Omaz, fait référence à une période sombre de notre histoire : l’esclavage. Le chanteur, lui-même descendant d’esclave, rend hommage à ses aïeux, qui “ont travaillé dur pour nous. Ils ont beaucoup souffert. C’est impardonnable ce qu’on leur a fait subir”.